Comment vaincre la peur de vendre ? 5 trucs à comprendre pour oser le faire sans pour autant arnaquer les gens

Qui n’a jamais eu à faire à un vendeur trop insistant ou à un démarchage téléphonique insupportable ? Comme bon nombre d’être humains, je suis gavée par la publicité et j’ai toujours eu une vision très négative de la vente en général. Pour moi, le mot vendeur était synonyme d’escroc, alors vous imaginez bien que j’ai décidé de créer mon blog pour devenir infopreneuse… L’idée de vendre mes propres produits était quelque peu angoissante. Dans cet article, je vous explique comment vaincre la peur de vendre et comment se sentir légitime à ce sujet sans prendre les gens pour des dindons.

Télécharge ton kit d'organisation gratuit

Il contient :

  • Une fiche méthode pour s'organiser en 4 étapes
  • Une check-list pour vider son esprit
  • Un mode d'emploi pour trier ses tâches

Vendre, est-ce "arnaquer" ?

L’angoisse monte chez moi dès qu’on a le malheur de me proposer une garantie supplémentaire ou un produit en plus. Certaines situations me mettent dans un état émotionnel particulier, j’ai peur de me faire avoir et de dépenser plus qu’il ne le faudrait. 

Mentalement, je me ferme et je regarde le vendeur en face de moi comme s’il voulait voler ma famille sur plusieurs générations. Tout ça, c’est la faute à l’argent, et surtout, aux méthodes commerciales douteuses qu’on enseigne un peu partout pour faire cracher un maximum de pognon aux clients.

Ces techniques qui font polémique...

L’un des premiers livres que j’ai lu sur le sujet a un titre qui en dit long : il s’agit d’Influence & Manipulation de Robert Cialdini

Même si ce livre ne parle pas de vente à proprement parler, il explique point par point à quel point la manipulation est une arme clé pour vendre un produit. 

Quand on y découvre chaque technique décortiquée, on réalise très vite que pour maximiser les résultats, il faut absolument mettre en pratique certaines choses assez douteuses.

L’auteur d’ailleurs, nous alarme dès le commencement : ce que contient son livre est puissant, mais il doit être utilisé pour faire le bien et non le mal. 

C’est donc typiquement le genre d’ouvrage qui doit tomber entre de bonnes mains. 

Plus je me forme à la vente, et plus je réalise que certaines méthodes ne correspondent pas à ma manière de penser, tandis que d’autres peuvent tout à fait être utiles à condition – bien entendu – d’être utilisées sagement.

Manipuler ou conseiller ?

Là est toute la nuance. Tous les vendeurs ne sont pas malsains et véreux, même s’il faut reconnaître que bon nombre d’entre eux le sont. La différence est délicate à repérer quand on s’y connaît pas, mais elle existe bel et bien. 

D’ailleurs, pour quelqu’un qui cherche comment vaincre la peur de vendre, il faut bien comprendre ça : comme il y a de mauvais plombiers, il y a de mauvais vendeurs. Aucune profession n’échappe à la règle.

De mon point de vue, un bon vendeur est quelqu’un qui préfère conseiller plutôt que manipuler. J’ai tendance à croire que nombreux sont les gens – comme moi – qui préfèrent faire face à quelqu’un d’honnête qui veut vous vendre le produit fait pour vous plutôt que tout le contenu du magasin pour toucher sa commission. 

Parce que oui, même si on y est pas forcément habitué, c’est tout à fait possible de vendre sans vouloir arnaquer.

Pourquoi le blogueur n'aime pas vendre

Vaincre la peur de vendre est souvent un challenge dans la vie de tous ceux qui veulent devenir blogueur pro. En général, on se lance dans cette voie là pour faire ce qu’on aime, et même si la vente fait partie du jeu, c’est souvent ce qui nous pose le plus de problème, en particulier au début. Ça vient bien sûr de ces mauvais vendeurs qui nous ont convaincu que vendre, c’était mal, mais aussi de toutes les croyances qui gravitent autour de cette profession peu conventionnelle.

La folie du contenu gratuit

Qu’on soit blogueur ou YouTubeur, vendre quelque chose est toujours mal vu : on est censés être passionnés, donc travailler gratuitement lolilol. Bien entendu, on retrouve sur le blog (celui-ci aussi d’ailleurs) des tonnes et des tonnes d’articles gratuits avec de vrais conseils, alors il est évident que certaines personnes vont s’en contenter. 

Et je vais vous dire un truc : ces gens là ne sont pas votre persona, ne sont pas vos clients idéaux. Si certaines savent se contenter de conseils dispersés à gauche et à droite, d’autres sont prêt à investir de l’argent pour suivre un programme payant complet qui les mènera d’un point A à un point Z.  

Votre mission, c’est avant tout d’aider ces gens à atteindre l’objectif pour lequel ils vous paient.

Que ce soit gratuitement, on en échange d’argent. Tout le monde a besoin d’argent pour vivre. D’ailleurs, les dons ont pas mal la côte, mais je préfère mille fois vendre quelque chose plutôt que de demander de l’argent en échange de rien. 

Après bien sûr, chacun a sa propre vision des choses. Mais vaincre la peur de vendre, c’est comprendre qu’on offre déjà beaucoup de choses gratuitement, et qu’il n’y a aucun mal à rentabiliser son activité, en particulier si on travaille (le mot est important) jour et nuit pour offrir de la qualité à notre audience. 

Le contenu gratuit est là pour ceux qui ne veulent pas dépenser, et tout le monde est heureux dans le meilleur des mondes (ou le pire, tout est une question de point de vue).

Le syndrome de l'imposteur

Je vous avais déjà rédigé un article complet sur le syndrome de l’imposteur, et pour tout vous dire, il est intimement lié à la peur de vendre, mais aussi à la peur du regard des autres. 

Parfois, il arrive qu’on ait une idée de produit géniale, mais qu’on ait l’impression de ne pas être “assez bien” pour pouvoir la monétiser légitimement. 

Dans notre esprit, les formations et autres services payants sont réservés à l’élite des experts de ce monde. This is bullshit, les bibous.

On s’auto-descend en se persuadant malgré soi qu’on est bon à rien et pas capable de faire quoi que ce soit de nos deux mains. 

Je ne le répéterais jamais assez : vous valez bien plus que ce que vous pensez. 

Si vous voulez vaincre la peur de vendre, il vous faudra prendre conscience que vous êtes capable d’aider les autres d’une manière ou d’une autre et que vous êtes autant légitime que n’importe qui à partir du moment où vous faites de votre mieux, avec sincérité.

La question des prix & des croyances sur l'argent

Vous vous doutez bien que je n’aurais pas rédigé un article complet pour vous expliquer comment vaincre la peur de vendre si ce que j’avais expliqué dans les paragraphes précédents était suffisant pour vous permettre de l’affronter et de la dépasser sans stresser. 

C’est un processus qui peut prendre plus ou moins de temps en fonction des personnes, et cela vient d’un concept que vous connaissez très bien : les croyances limitantes. Depuis notre naissance, on a absorbé comme une éponge les opinions et références des gens autour de nous sans même nous douter qu’elles nous empêchaient d’avancer. Non seulement, on a peur de vendre, mais en plus, on n’ose pas mettre nos produits au juste prix.

Quand on ne sait pas comment fixer ses prix

Il suffit de se demander comment fixer le prix d’un produit correctement pour la peur de vendre revienne nous envahir en moins de temps qu’il ne le faut pour l’écrire. Ce sujet est tellement vaste et complexe à aborder qu’en plus d’un article, j’ai tourné une vidéo récente sur le sujet. 

Je vous invite à la visionner si jamais vous avez tendance à vous paralyser et à angoisser méchamment dès qu’il faut réfléchir à cette question délicate (qui nous a tous torturés un jour ou l’autre, rassurez-vous).

Quand on propose du "haut de gamme" sans oser le facturer au juste prix

Si vous êtes aussi perfectionniste que moi, vous devez sans doute vouloir proposer le meilleur des produits possible à votre audience. Entre nous, c’est tout à votre honneur. 

Mais cette vision amène souvent un problème non-négligeable : le prix qui y est associé. Parfois, on veut proposer le top du top à ses clients mais quand vient le moment d’évaluer le prix de vente auquel on aimerait le proposer, on déchante assez rapidement.

Il arrive que même sans s’en appercevoir, on propose un produit “haut de gamme” qu’on n’ose pas facturer à un prix haut de gamme. Souvent, le montant s’élève à plusieurs centaines d’euros, et on ne peut pas s’empêcher de se dire que c’est trop. 

Vaincre la peur de vendre est indispensable dans ce cas pour éviter de se brader et de proposer des prestations à des prix qui rasent le sol au point de nous décourager complètement.

Comment surmonter tout ça ?

Pour dépasser et ne plus redouter toutes ces inquiétudes, il faut avoir conscience de deux choses : vos pensées reflètent vos actions, et il est tout à fait possible de vendre sans escroquer les gens. Si vous n’intégrez pas ces deux notions, la suite risque d’être compliquée pour votre business (qu’il soit physique ou en ligne).

Arrêter les pensées négatives

C’est normal d’avoir peur et ça arrive à tout le monde à un moment ou à un autre. Le problème, c’est que nos angoisses ont vite tendance à nous pourrir l’esprit et à nous convaincre que tout autour de nous pue grossièrement le caca. Comme j’aime souvent le dire, rien n’est ni tout noir, ni tout blanc : nous vivons dans un univers rempli de nuances de gris qu’on peine souvent à décrire avec justesse. 

Si vous passez votre temps à vous pourrir l’esprit en vous répétant que “vendre c’est mal”, “les gens vont me cracher dessus” ou encore “vendre=arnaquer”, vous ne risquez pas d’aller bien loin. Vaincre la peur de vendre en se remplissant la tête d’angoisses futiles est impossible.

Une idée qui m’a permis d’en finir avec toutes ces pensées anxiogènes vient du jour où une vendeuse de papeterie est venue vers moi alors que j’hésitais entre plusieurs modèles : elle m’a tendu un carnet licorne trop mignon en me disant qu’il s’agissait d’une nouvelle collection, et même si elle me l’a vendue, je ne lui en ai jamais voulu. 

Vendre, c’est mal seulement si vous le faites comme un mafioso mal formé qui racole le client en pleine rue et le prend presque en otage. Cette vendeuse était bien sympathique, et j’aime beaucoup ce carnet. 

Elle ne m’a pas escroquée, bien au contraire : elle s’est positionnée comme conseillère et m’a donné pile poil ce qu’il me fallait.

Faire du marketing éthique

Si vous avez du mal à vaincre la peur de vendre parce que vous continuez à penser qu’il s’agit là de manipulation mentale et d’arnaques en tous genre, sachez qu’il est tout à fait possible de faire du “marketing éthique”, c’est à dire de vendre sainement sans prendre les gens pour des pigeons. 

J’abordais justement cette idée dans une vidéo complète sur ma chaîne YouTube. Gardez en tête qu’on peut faire du bon marketing comme du mauvais, mais que cette décision vous revient à vous et à personne d’autre.

5 trucs à comprendre pour vaincre la peur de vendre

Dommage qu’il n’y ait pas de solutions médicamenteuses pour vaincre le peur de vendre une bonne fois pour toutes comme ce peut être le cas pour la peur de parler en public. A défaut de vous sortir une petite pilule magique ou de vous conseiller une psychothérapie coûteuse, voici 5 choses à savoir qui vont peut-être vous aider à surmonter ce complexe et à oser proposer vos produits à un juste prix.

1

Le but d'une entreprise, c'est d'être rentable

Devenir blogueur pro, c’est aussi devenir entrepreneur, qu’on le veuille ou non. Et le but d’une entreprise, c’est d’être rentable. Pour être rentable, il n’y a pas de miracle : il faut vendre. Et pour vendre, il faut vaincre la peur de vendre. Tout un schmilblick, n’est-ce pas ? 

Mais c’est comme ça pour tout le monde. Même dans les métiers créatifs, personne n’est épargné. Prenons l’exemple d’un auteur de roman : si son livre ne se vend pas, son activité n’est pas rentable et il ne va pas pouvoir continuer à exercer sa passion bien longtemps sans rentrées d’argent régulières et raisonnables. Pourtant, personne ne lui en voudra s’il vend son livre, alors pourquoi vous en voudrais-t-on de vendre une formation ou un ebook ?

2

Il faut de l'argent pour manger et payer son loyer

Et oui, scoop : on a besoin d’argent pour vivre. Pas terrible comme principe (on est bien d’accord), mais nous sommes tous concernés par ce problème. Si vous voulez vivre de votre passion, il va falloir gagner de l’argent d’une manière ou d’une autre. 

Il n’y a pas de honte à ça, c’est d’ailleurs la principale raison qui pousse tous les salariés du monde à se lever le matin pour enquiller 1h de métro et 8h de clients relous sans sourciller. C’est vrai, créer un blog est beaucoup moins ennuyant que d’avoir un travail classique, mais on en vient du coup au point suivant qui va vous aider à vaincre la peur de vendre une bonne fois pour toutes…

3

Tout travail mérite salaire (même si le travail en question n'est pas pénible)

Pendant longtemps, j’ai été éduquée avec l’idée qu’il fallait “travailler dur” pour pouvoir s’en sortir dans la vie. Comme on m’a répété ça toute mon enfance et que mon entourage était principalement composé de personnes qui détestaient leur métier, j’ai pensé que c’était la norme et qu’il était illusoire d’espérer un autre destin. Pourtant, même si je ne les côtoyais pas personnellement, il existe des tas de personnes qui aiment profondément ce qu’ils font.

Ca ne veut pas dire qu’ils ne travaillent pas dur pour autant, juste qu’on n’a pas besoin de subir sa vie professionnelle et que ce n’est pas parce qu’on aime son métier qu’on ne mérite pas d’en vivre pleinement. Posez la question à un boulanger : il est passionné par la patiserrie, mais ça ne l’empêche pas de vendre son pain sans avoir à vaincre la peur de vendre à chaque fois. D’ailleurs, j’en profite pour vous partager cette superbe vidéo de Topito qui explique tout ça bien mieux que moi :

4

Le prix est rattaché à la valeur que vous apportez

C’est difficile de réaliser de quoi on est capable quand on souffre d’un cruel manque de confiance en soi. Souvent, on a l’impression qu’on ne sait rien faire, qu’on est incapable de faire quoi que ce soit, alors que ce n’est pas le reflet de la réalité. Je ne le répèterais jamais assez : Vous valez bien plus que vous ne le pensez. A votre échelle, vous pouvez apporter une valeur inestimable à vos clients, mais aussi à vos proches sans même vous en apercevoir. Il est temps de comprendre ça, et aussi – comme je l’explique dans cette vidéo – que c’est cette valeur que vous mettez en vente, et non pas le produit en lui-même.

5

On ne force personne à entrer son code de carte bleue

Pour conclure, n’oubliez pas que vous n’avez rien à voir avec un vendeur d’assurance payé à la commission. Si vous êtes blogueur, vous vendez en ligne, et vous ne forcez personne à quoi que ce soit. Les gens sont grands et responsables d’eux-mêmes : même avec le meilleur argument de vente du monde, c’est eux qui prendront la décision finale de sortir (ou non) leur carte bleue. 

Présenter votre produit ne doit pas être une vente, vous proposez simplement et le client décide si oui ou non il veut investir, point final. Vaincre la peur de vendre, c’est comprendre que tout ne dépend pas que de vous et que les gens ont assez de jugeotte pour prendre la décision d’acheter par eux-mêmes, peu importe ce que vous dites dans votre page de vente.

separation

J'espère que cet article vous aura plu !

Avez-vous eu du mal à vaincre la peur de vendre ? En souffrez-vous toujours ? Quels sont vos conseils pour s’en débarasser ? Partagez votre avis dans les commentaires !

separation
Comment vaincre la peur de vendre ? 5 trucs à savoir #vendre #entrepreneur #peur

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
5.0
02

📢 PROMO : -40% sur ma formation "Personal Branding du Blogueur" avec le code "PASCOMMEVOUS" jusqu'à dimanche seulement 😊J'en profite tout de suite
+