5 (mauvaises) excuses utilisées en permanence pour ne pas créer un blog dès aujourd’hui

D’après vous, quelle est la première chose que tente de faire une blogueuse mégalomane quand elle commence tout juste à rentabiliser son activité sur le web ? A) Elle court faire son shopping et dépense aussi sec ce qu’elle a gagné, ou B) Dans un élan dantesque, elle tente de convaincre la Terre entière de créer un blog en étant convaincue qu’il s’agit là du meilleur métier du monde ?

idée de blog rentable

Tu manques d'idées pour ton blog ?


​200 idées de thématiques pour créer un blog rentable


Un mini-cours gratuit à télécharger avec :

FICHIER PDF

VIdéo incluse

EMAILS bonus

Ma nature, c'est d'être blogueuse

Il m’a fallut près de 24 ans pour le réaliser, et pour (enfin) trouver ma place dans ce monde. Ca paraît peut-être ridicule pour quelqu’un qui n’est pas familier avec ce milieu, mais devenir blogueuse m’a permis d’assumer qui j’étais, d’accepter mes différences pour en faire une force, et d’avoir un métier qui corresponde à mes envies, à mes valeurs, à l’idée que je me faisais de la vie.

On m'a souvent dit que je ne valais rien...

Et ça a commencé dès l’enfance pour ne jamais se terminer. Que voulez-vous, on ne touche les autres qu’en les froissant. Longtemps, j’ai été persuadée que les critiques négatives étaient systématiquement fondées. Plus ou moins consciemment, je laissais les insultes et les brimades me convaincre de leur véracité. Pour moi, tout ce qu’on me disait n’était que le reflet de la réalité.

Quand on est persuadé d’être l’équivalent d’un caca ambulant, je vous laisse deviner que ce n’est pas tout à fait le meilleur état d’esprit pour soudainement assumer chacune de ses opinions en décidant de créer un blog. Après tout, qu’allaient penser les autres ? Et surtout, qu’allais-je penser de ce que pensent les autres ? #Penséeception

Quand j'ai enfin compris que c'était uniquement ma propre opinion qui comptait...

Comme tout le monde, j’ai eu de meilleurs jours que d’autres. L’avantage, c’est que pour bloguer, on n’a pas forcément besoin  de montrer son visage. L’anonymat est un luxe que je ne pouvais pas me permettre dans ce fichu monde réel déprimant. J’ai donc commencé par créer un blog sous couvert d’une identité secrète. Mon pseudo et mon avatar étaient comme un masque derrière lequel je pouvais me réfugier. Et j’ai enfin pu dire (ou plutôt écrire) tout haut ce que je pensais tout bas.

Quand j’ai reçu mes premiers commentaires enthousiastes, j’ai enfin réalisé que je n’avais pas à faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Ce que les gens aimaient dans mes articles, c’est ce que je racontais, ma façon de penser. Alors, quand j’ai ouvert Wonder Wild Queen, il était évident pour moi que cette fois ci, j’allais prendre mon courage à deux mains et ne pas me cacher. Aujourd’hui encore, mon plus grand regret est de ne pas avoir pris la décision de me lancer plus tôt.

Cette blogosphère qui fait rêver.... mais qui fait surtout très peur

Lors de mes coachings blogging, il m’arrive souvent de discuter avec des personnes qui ont le projet de créer un blog mais qui trouvent systématiquement une raison pour ne pas le faire, du moins pas maintenant. Même s’il est vrai que je suis aujourd’hui très à l’aise dans cet exercice, je ne peux que comprendre ces peurs pas si irrationnelles.

Un saut dans l'inconnu (sans élastique)

Il suffit de taper “comment créer un blog” sur Google pour comprendre qu’on est mal barré, en particulier quand les compétences techniques nous font défaut. 

Quel joyeux moment d’angoisse de se retrouver soudainement face à des questions qu’on aurait jamais pensé se poser un jour. 

Quel hébergeur web est le meilleur ? Quel nom de domaine choisir ? Comment installer et paramétrer ce fameux WordPress.org dont tout le monde parle… Et ça, ce n’est que le commencement des ennuis.

En dehors de l’aspect technique, d’autres angoisses viendront aussi vous perturber. 

Comment attirer du trafic ? Comment rédiger un bon article de blog ? Et le référencement naturel, alors ? 

Créer un site web pour la première fois, ça ressemble à une expédition dans la jungle Amazonienne. Devant l’ampleur titanesque de la tâche, difficile de s’accrocher aux branches et d’oser aller jusqu’au bout du projet, encore plus quand on souffre de confiance en soi et qu’on est loin d’être aussi badass que Lara Croft.

Tiens d'ailleurs, parlons-en de la confiance en soi

On s’imagine que créer un blog demande un amour propre illimité et des épaules solides pour assumer tout ce qu’on y poste. 

Parce que, c’est bien connu : vous allez dérouiller. Comme dans le monde réel, nous ne sommes pas épargné par la méchanceté gratuite. Derrière un écran, les gens se sentent pousser des ailes et sont plus à même de vous cracher impunément à la gueule. 

Alors, on a peur. On doute déjà de soi, pas besoin que des inconnus en rajoutent une couche avec un “lol ton articl é nul” qui nous déprimera pendant des mois, nous persuadant au passage qu’on ferait mieux de se jeter du haut d’un pont à cause de notre nullité profonde. 

Dans la réalité (et après plus d’un an d’expérience dans le milieu) je peux vous assurer que les choses sont loin de se passer de cette manière.

Les haters sont plus rares qu’on ne le pense, en particulier pour un blogueur débutant qui (avouons-le) peine à attirer ses premiers lecteurs. 

L’avantage quand on se lance, c’est que personne n’a envie de perdre du temps à tenter de nous démolir. Mieux vaut taper sur ceux qui sont déjà bien installés. Ma théorie sur les gens qui prennent la peine de vous poster ce genre de commentaires, c’est qu’en réalité, ce sont eux les plus à plaindre. 

Le mec a sûrement passé une mauvaise journée, et vu qu’il n’a personne à qui en parler, il préfère se défouler sur vous. Il ne faut donc pas le prendre trop personnellement, et comprendre que les gens qui cherchent à vous blesser sont sûrement les plus meurtris. 

(Une minute de silence pour ces pauvres âmes perdues s’il vous plaît).

Ce que tenir un blog signifie dans l'imaginaire collectif

En dehors de la peur du regard des autres, créer un blog fait peur à cause des nombreuses idées reçues qu’on a sur le sujet. Il faut dire qu’être blogueur, c’est comme être youtubeur : personne ne comprend exactement en quoi ça consiste. 

On s’imagine des glandus qui se touchent la nouille toute la journée en recevant des colis gratuits, le tout en postant de temps à autre un article ultra personnel, typique du blogging tel qu’on l’imagine.

Pendant longtemps, créer un blog revenait à créer un journal intime public. 

On s’imagine chaque article comme étant l’équivalent du journal intime de Melvina, 11 ans et demi. Les blogs (comme les blogueurs) n’ont certainement pas la réputation qu’ils méritent. 

Pourtant, il s’agit là d’un beau métier, qui peut permettre à n’importe qui de vivre de sa passion tranquillement, à condition de s’en donner les moyens, bien sûr.

Les 5 excuses les plus fréquemment utilisées pour ne pas créer un blog tout de suite

Créer un blog est une aventure formidable, mais angoissante, car cela vous pousse à sortir de votre zone de confort. C’est encore une activité marginale, mais comme je vous le prouve chaque jour ici, le jeu en vaut clairement la chandelle. Ainsi, il fallait que je pointe du doigt ces fausses excuses si souvent utilisées par les plus frileux pour ne pas tenter l’aventure. Un bon complément à cet article est sûrement ma vidéo “5 blocages qui vous empêchent de réussir” que je vous invite également à visionner si vous êtes actuellement en plein questionnement 😉

1

"Les gens vont trouver ça nul et ils vont se payer ma tronche"

Oui. Et ? Comme le disait sagement Eleanor Roosevelt : Fais ce que tu penses être bien, on te critiquera de toute façon. En plus de ça, je le dis (et le répète), les haineux sont bien plus rares qu’il n’y paraît. Ne laissez pas l’avis des autres vous empêcher de réaliser vos rêves et vos projets. La personne la plus importante de votre vie, c’est vous. Alors fiez-vous à votre propre jugement et n’ayez que faire des vipères qui viennent baver sur votre chemin.

2

"Je n'ai pas assez de connaissances techniques pour y arriver"

Un grand classique, car qui dit créer un blog dit forcément passer du temps sur son ordinateur. Quand on est pas encore familier avec cet outil surpuissant, c’est vrai que ça peut faire peur. Mais s’il y a bien un truc qu’il est relativement simple de créer sur le web, c’est bien le blog. Toutes les interfaces sont relativement claires et on peut littéralement installer son blog en quelques clics seulement. Pour tout le reste, ce n’est qu’accessoire. Le manque de connaissances techniques ne peut donc pas être une véritable excuse 😉

3

"Mon idée n'est pas parfaite, je ne suis pas sûr d'avoir trouvé le bon thème"

Ahhh, le positionnement. Qu’est-ce que ça fait suer ! En particulier si vous souhaitez créer un blog professionnel et le monétiser, c’est sans doute une interrogation qui vous est passé par la tête. Rassurez-vous, tout le monde passe par là. N’oubliez pas que la magie du web, c’est que rien n’est gravé dans le marbre. Une mise à jour sera possible à tout moment, et votre petit blog évoluera au fil du temps, au même titre que vous évoluerez en tant qu’être humain. This is the life.

4

"Je ne m'y connais pas assez sur ce sujet, je n'ai pas grand chose à apporter"

FAUX. Tout le monde a quelque chose à apporter, parce que chacun a sa propre manière de penser. Comme j’aime le répéter, si on suit un blog, c’est pour le blogueur. L’information telle quelle est retrouvable partout, mais c’est qui vous êtes qui fera toute la différence. Et si par dessus le marché, vous êtes un peu “bizarre”…. Alors Jackpot les amis !

5

"Il existe déjà d'autres blogs sur la même thématique"

Là encore, pas de panique. Si vous rêvez de créer un blog sur le poney mais qu’il en existe déjà des tas, c’est tout de même bon signe. Ca veut dire qu’il y a des gens intéressés par le sujet, et donc qu’il y a un “marché”. Votre personnalité, vos différences (mêmes les moins glorieuses) font la richesse de votre contenu. N’oubliez jamais ça. Comme le chante Metric (le groupe que j’écoute toujours pour travailler en musique) : Be kind to yourself, There will never be another you, There’s just nobody else that’s you. (Sois gentil avec toi-même, il n’aura jamais un autre toi, il n’y a personne qui est comme toi.”)

separation

J'espère que cet article vous aura plu !

Avez-vous eu du mal à prendre la décision de créer un blog ? Êtes-vous toujours dans l’hésitation ?
Partagez votre avis dans les commentaires !

separation
5 mauvaises excuses trop souvent utilisées pour ne pas créer un blog ! #blogging #business #entrepreneur

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
5.0
01

📢 PROMO : -40% sur ma formation "Personal Branding du Blogueur" avec le code "PASCOMMEVOUS" jusqu'à dimanche seulement 😊J'en profite tout de suite
+