Passionné par l’écriture, vous êtes tout comme moi frustré de ne pas réussir à rédiger vos articles plus rapidement pour gagner du temps ? Cette semaine, c’était rush-time. J’ai donc expérimenté 5 astuces pour écrire plus vite et je vous dis tout, comme d’habitude. 😉

seoklm

Tu n'y comprends rien au SEO (ou référencement) ?


Tout ce qu'il faut  savoir sur le SEO quand on débute


Le premier module de ma formation SEO-KLM avec :

3 vidéos

FICHIERS PDF

EMAILS bonus

les fondamentaux expliqués simplement !

separation

 

Dans cet article, nous allons voir :

  • Pourquoi et comment l’univers se paye ma tronche en permanence
  • La différence entre taper sur un clavier rapidement et écrire à toute vitesse un article pertinent
  • 5 conseils testés et approuvés par moi-même pendant cette semaine de suicide cérébral.

Alors, MDR. Vous allez rire. Je ne suis pas encore morte (même si certains seraient sûrement ravis d’entendre cette nouvelle), mais il se trouve que le père Noël m’a apporté un joli lot de commandes avant le 24. Ce coquinou ! Forcément, comme j’aime croire que je sais tout faire, j’ai dit ouiiii à tout le monde avant de réaliser que je n’avais pas encore la possibilité de me dédoubler. Dommage, ça aurait été bien pratique.

J’ai donc littéralement écrit jusqu’à en avoir mal au crâne. C’est pour ça que je n’ai pas vraiment donné de nouvelles. Pour tout vous dire, mon cerveau était à deux doigts de lacher l’affaire. Pour le récompenser, j’ai vaguement songé à regarder l’intégrale de toutes les saisons de Secret Story. Et puis après je me suis dit que ça avait été une semaine assez difficile comme ça pour en rajouter une couche avec mon ironie malsaine envers la télé-réalité.

Le karma, lui, n’a pas besoin d’apprendre à taper

En général il sait très bien où viser. Ça m’apprendra à l’avoir ouverte en disant “Ah, quelle joie de ne pas avoir à me farcir Noël dans la Grande Distribution cette année”. Mais naïve que j’étais, j’oubliais que c’était aussi une période intense pour le web aussi. En même temps, tout le monde projette de lancer un site en début d’année, quand ce n’est pas simplement une question d’étoffer ses rayons à l’approche du réveillon pour les sites d’e-commerce.

Je n’veux pas travailler ♪

Quoi qu’il en soit, je me suis retrouvée avec un joli ratio de plus de 5000 mots à écrire par jour si j’espérais tenir mes délais. Pour vous faire une idée, je rédige en moyenne entre 2000 et 4000 mots si je m’y mets toute la journée. Donc de 9h à 18h. Je vous laisse deviner que je me suis plutôt bien marrée. Avec un chouilla de retard, j’ai finalement réussi à m’en sortir. Mais je n’ai pas eu de week-end. Tant pis, au moins j’ai réussi c’est le principal.

Moi quand je dors

Depuis, c’est curieux, mais je n’arrive plus à m’arrêter !

“Ca t’apprendra à vouloir monter ta boîte” m’a lancé l’air moqueur mon copain. C’est clair. Au moins quand j’étais caissière, si je n’avais plus envie de travailler, je n’avais qu’à me planquer dans un rayon en attendant que la pointeuse affiche l’heure de ma liberté. Là malheureusement, les mots ne vont pas s’écrire tout seuls. Alors j’ai bossé et j’ai écrit tout ce que je pouvais jusqu’à en tomber presque dans les pommes.

Comme le disait sagement Nelson Mandela…

En réalité, je suis très satisfaite de cette expérience de rush qui m’a permis de gérer un gros flux de commandes d’un coup. Devant l’urgence de la situation, il fallait absolument que je m’organise correctement pour réussir à m’y retrouver. Quand chacun de vos clients a des exigences différentes, on peut vite s’y perdre.

Étant donné le fait que je devais absolument augmenter ma vitesse d’écriture, j’ai eu l’opportunité de tester différentes méthodes pour écrire plus vite. Aujourd’hui, j’ai multiplié par deux ma capacité de travail. Et le pire ? Mon cerveau n’a plus autant envie de se jeter sous un pont, il s’y est fait. Donc forcément, je me suis dit que ça pourrait peut-être aussi vous servir !

Taper ou écrire, il faut choisir

Avant toute chose, il est important de préciser que taper rapidement sur un clavier ne signifie pas être capable de rédiger un texte rapidement pour autant. A contrario, certaines personnes font même des fautes de frappes parce qu’elles tapent à toute allure sur les touches de leur clavier. Il n’est vraiment pas nécessaire de vous acharner à ce point. Taper du texte et écrire de bons articles sont deux actions bien distinctes.

Bien sûr, plus vous taperez vite et plus vous serez en mesure de travailler rapidement. LOGIQUE, d’un côté. Mais personnellement, ce  n’est pas le point qui me pose le plus problème. Je connais mon clavier par cœur, et je n’ai pas eu besoin d’entraînement pour ça. Je me vois donc mal vous donner un autre conseil que “servez vous de vos dix doigts pour taper”. Et j’imagine que c’est ce que vous faites. Ou en tout cas, je l’espère.

blague salace

Non ? Il n’y a que moi qui utilise mes petits doigts ? #blaguesalace

5 conseils pour comprendre comment écrire plus vite

1. Planifiez-vous des heures pour écrire

Je sais qu’on dirait franchement un conseil bateau et stupide, mais de toute la liste, c’est ce point qui m’a le plus changé la vie. J’ai réalisé qu’écrire mes premiers jets dès mon réveil au matin me permettait de multiplier parfois par 3 ma vitesse d’écriture ! Alors oui, à cette rapidité, ce n’est pas tout à fait un article fini.

Mais en me planifiant des heures pour rédiger et d’autres pour me relire, je gagne énormément en productivité. Cette méthode simple peut faire toute la différence. Je vous invite grandement à faire le test et à en juger par vous-même ! Grâce à cette habitude, ma charge de mots peut ainsi varier du simple ou double en fonction de mon inspiration matinale.

help me

Il est l’or mon seignoor. L’oooor d’écrire un super descriptif produit pour un complément alimentaire à base d’urine de cheval ! Ça donne envie de se lever de bonne humeur le matin, hein ?

En général, j’écris de 9h à 15h tous les jours. Parfois moins, souvent plus. Le fait que cette variable soit intégrée dans mon emploi du temps quotidien me force à m’y mettre malgré ma flemme latente. J’évite de procrastiner en gros. Le plus dur, c’est de commencer. Une fois lancée, il est souvent difficile de m’arrêter, comme je vous le disais dans mon article sur le travail à domicile. La création littéraire m’envoie souvent dans un autre monde.

2. L’écriture manuscrite a encore de beaux jours devant elle

Surtout pour la prise de notes ! En tant que rédactrice web, je suis souvent amenée à faire des recherches sur toutes sortes de sujets. Il faut donc que je sois capable de synthétiser et comprendre rapidement les informations essentielles qui me serviront à construire mon article. J’étais sceptique au début, parce que rien n’est plus rapide qu’un copier/coller, mais ça ne marche pas comme ça sur le web il paraît haha.

N’hésitez pas à noter à l’arrache et à la main les idées principales pour structurer votre article quand vous effectuez des recherches. Ça vous évitera d’avoir à revenir sans cesse vérifier vos sources, puisque tout sera sous vos yeux en permanence.

3. Commencez par la structure d’ensemble de votre article

Je vous harcèle depuis plusieurs articles sur l’importance d’une bonne structure pour votre contenu, alors vous pensez bien que je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin ! Avant de vous lancer dans la rédaction pure, prenez le temps d’écrire les titres de vos principaux paragraphes. Pour avoir moi-même expérimenté l’inspiration au feeling, je vous confirme que c’est purement et simplement une idée pourrave.

Personnellement, vous le savez, je suis une meuf qui aime l’humour. #lolilol. Alors ce que j’adore par dessus tout, c’est me laisser des petits clins d’œil dans les articles les plus ennuyants. Rien de mieux pour rajouter un brin de folie dans mon travail. Attention toutefois à ne pas oublier de les retirer avant de livrer votre texte au client. Pour peu qu’il n’ait pas le même sens de l’humour que vous, ça pourrait ne pas passer.

4. Rédigez un premier jet sans vous mettre la pression

Une fois que vous avez vos petits titres, vous pouvez vous lancer dans la rédaction de votre article. J’ai pour habitude de me disperser quand j’écris, et c’est seulement cette semaine que j’ai compris à quel point c’était une erreur terrible. Quand vous commencez à vous emmêler les pinceaux entre plusieurs commandes, ce n’est pas bon signe. Ménagez-vous et rédigez une première traite sans vous fixer des objectifs inatteignables. Dites-vous que même si votre premier jet est très mauvais, il constituera malgré tout une base pour vos corrections.

5. Relisez-vous, mais pas tout de suite

Ah la correction. Sacré délire. Si vous espériez pouvoir vous en débarrasser une fois votre premier jet terminé, arrêtez-vous tout de suite.

too soon

Mentalement, votre esprit n’est pas prêt pour prendre du recul. Si vous ne laissez pas tout ça reposer un petit peu, votre correction ne sera pas suffisamment pertinente pour que votre texte soit lisible. N’oubliez jamais cette étape, parce que la majorité des erreurs peuvent être évitées ainsi.

J’espère que cet article vous aura aidé, avez-vous d’autres astuces pour écrire plus rapidement ? N’hésitez pas à partager tout ça en commentaire.

Joyeux Noël, et à très vite.
Mélanie. ♥

Ps : Cet article est posté à l’arrache entre deux rendez-vous familiaux de Noël, alors pardonnez-moi cette mise en page catastrophique et les éventuelles fautes grotesques qui n’ont pas pu être épurées à la correction 🙁

separation
Comment écrire plus vite ses articles ? #ecrire #blog #blogging #conseils #rapide

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
5 conseils pour écrire plus vite vos articles de blog et devenir le Flash Gordon de la rédaction
4.8 (96%) 5 votes

Articles similaires

📢 PROMO : -40% sur ma formation "6 mois de contenus en 15 jours" jusqu'à dimanche avec le code "EASYBABY" 😊J'en profite tout de suite
+