Pourquoi je suis persuadée que publier sur Kindle 📚peut vous permettre de vivre de l’écriture (avec un peu d’huile de coude tout de même) en 2018

Vivre de l’écriture est un rêve que partagent beaucoup d’écrivains et qui n’a encore jamais été plus abordable qu’aujourd’hui. Dans cet article, je vous montre la preuve irréfutable qu’on peut gagner de l’argent avec l’auto-édition et pourquoi vous devez absolument publier sur Kindle.

formation-ebook

Reçois gratuitement le module 1 de ma formation "créer un ebook, le vendre sur son blog et gagner de l'argent" !

envelope
envelope

separation

 



Mon dernier article vous expliquait en détails comment devenir blogueuse rémunérée, et il a suscité beaucoup de réactions ! D’aileurs, merci à tous d’avoir été si réceptifs ! C’est très encourageant 🙂 ♥ ! Quoi qu’il en soit, j’ai réalisé que l’une des astuces concrètes que je vous y révélais était presque inconnue au bataillon du blogging. Il me paraissait donc important d’approfondir le sujet de l’auto-édition avec vous. J’ai constaté que peu de personnes étaient au courant de la possibilité de s’auto-publier sur Kindle. Pourtant, si vous avez toujours rêvé de publier un livre, ça peut vraiment vous intéresser.

Je trouve ça vraiment dommage, parce que je suis persuadée de l’énorme potentiel de cette plateforme. Kindle peut vraiment vous aider si vous rêvez de publier votre premier livre. C’est pas mal non plus si vous rêvez de pouvoir vous la péter en soirée à base de “Non mais moi je suis auteur auto-publié tu vois, nous n’avons pas les mêmes valeurs petit caca mou insignifiant.” 

Publier sur Kindle et devenir auteur indépendant

I’m a fucking writer, you know.

Dans cet article, je vous montre :

  • Ce qu’est vraiment Kindle et pourquoi l’époque à laquelle nous vivons est propice aux écrivains indépendants.
  • L’envers du décor sur les (nombreux) préjugés qu’on a sur les ebooks et les livres numériques.
  • La preuve irréfutable qui m’a convaincue que n’importe qui (même sans talent) peut gagner de l’argent grâce à l’auto-édition.
  • Un témoignage de Manon Grelha, qui est à la fois une de mes copines de lycée et l’auteur d’un adorable roman sur Kindle
  • Que vous avez tout à gagner en vous sortant les doigts des fesses (pardonnez-moi l’expression) pour réaliser votre rêve d’enfant et publier sur Kindle (enfin!) votre premier livre et peut-être devenir la nouvelle J.K Rowling.

Etat des lieux de l’auto-édition en 2018

Alors oui, il y a de la concurrence dans le domaine de l’auto-édition. Mais je suis pro-Kindle et je ne me suis jamais penchée sur Kobo (Fnac) ou iBooks (Apple), donc je vais me contenter de parler de ce que je connais sinon il n’y a pas trop d’intérêt. D’autre part, vous verrez bien pourquoi il est bien plus rentable publier sur Kindle en premier, surtout si vous n’avez encore jamais fait ça.

Kindle c’est quoi en fait ?

Kindle, c’est le nom de la liseuse propulsée il y a déjà des années de ça par le leader du e-commerce qu’on ne présente même plus : Amazon. La vente, c’est un peu la base de tout chez Amazon. Alors vous imaginez bien qu’il était hors de question pour eux de proposer un faible catalogue pour une librairie numérique. Qui voudrait d’une liseuse, sinon ? C’est pour cette raison que vous avez accès à plus de 3 millions d’ebooks en 2015 sur la plateforme. Je n’ai pas pu vous trouver de chiffres plus récents, mais il y a fort à parier que ça a dû fortement augmenter depuis. Quant au nombre d’exemplaires vendus…. Est-il vraiment nécessaire d’en parler ?

Le gros point qui nous intéresse, c’est que n’importe qui peut publier sur Kindle et se lancer dans l’auto-édition en 24 heures à peine (le temps que les services d’Amazon valident votre contenu) et ce, à partir de partout dans le monde. Ils valident tout et n’importe quoi, donc il y a peu de chances qu’on vous refuse. Oui, même si vos ebooks sont pires que les miens. Vous allez vite comprendre ce que je veux dire par là.



Pourquoi vous devez absolument publier sur Kindle en 2018

J’évoquais déjà ce point dans mon précédent article, mais il est toujours bon de le rappeler. Aux Etats-Unis, les ventes d’ebooks ont largement dépassé les ventes de livres physiques depuis un bon moment.Quand on sait qu’on a toujours dix ans de retard nous, pauvres français, sur nos amis américains, je vous laisse imaginer pourquoi ça risque d’exploser prochainement. La lecture numérique, c’est chic.

Amazon est le leader du marché, c’est la raison pour laquelle publier sur Kindle est un choix intelligent. L’argument principal, c’est que les gens qui se rendent sur leur site viennent à la base pour acheter quelque chose. Votre oeuvre sera donc accessible sur un catalogue mondial, visité quotidiennement par des personnes qui ne souhaitent qu’une chose : agrandir leur collection d’ebooks !

 Et même si ça me fait un peu mal de le dire, les ebooks ont beaucoup d’avantages, ce qui explique ce succès grandissant. Publier sur Kindle maintenant peut être un très bon choix stratégique si on en prend en compte l’état actuel de l’industrie du livre numérique. Les gens lisent plus souvent sur des écrans que sur du papier. Il faut être réaliste et prendre conscience que notre monde est de plus en plus digitalisé. Rien d’étonnant à supposer que ça va devenir de plus en plus habituel de lire des livres entiers sur un smartphone dans le futur.

Comment est-il possible de vivre de l’écriture grâce à Kindle ?

Bon, je suis toujours aussi bavarde, alors voici pourquoi je suis convaincue qu’on peut vivre de l’écriture en faisant le choix de publier sur Kindle. Et ce, quel que soit le genre littéraire que vous préférez. A travers mon expérience personnelle, vous verrez que le rêve de vivre de ses écrits n’a encore jamais été plus accessible qu’aujourd’hui. Je suis même suffisament optimiste pour penser qu’on peut, à terme et avec du travail, gagner sa vie confortablement en étant romancier. Alors, allons-y. C’est parti mon kiki.

Bienvenue dans le monde magique des livres numériques

Alors oui, vous, en tant qu’écrivain, vous aimez sûrement lire (ça aussi c’est un préjugé by the way) et rien ne vous émoustille plus que l’odeur de livres neufs dont vous pourrez toucher et corner les pages. Le truc c’est que tout le monde ne pense pas comme vous !

Lire des ebooks vous parait être un sacrilège ? Dites ça aux “Inglorious Readers” comme j’aime les appeler. Vous savez, ces adeptes de la lecture numérique qui passent leur temps à lire sur leur portable. Ou qui ont carrément une liseuse (pour les plus hérétiques d’entre eux) afin de pouvoir avoir toujours accès à plus de contenu sans pour autant avoir besoin du livre physique pour être transporté par les mots. Magique je vous dis.

publier sur kindle, c'est magique !

Des lecteurs d’ebooks qui n’en ont rien à faire de la texture du papier et qui prêtent plus d’attention au contenu qu’au côté “matérialiste” de la chose, il y en a plein. En particulier sur Amazon, puisque c’est le catalogue officiel du plus grand fournisseur de liseuses au monde. Autre point important : un livre en ligne coûte rarement plus de 5€ contrairement à un livre physique. De nombreux ebooks sont d’ailleurs disponibles à partir de 0,99€ sur la plateforme. A ce prix là, les lecteurs se risquent plus facilement à acheter le livre d’un auteur peu connu ou même complètement anonyme.

La preuve irréfutable que vous n’aurez jamais rien à perdre à essayer de publier sur Kindle

BON. On va parler d’un truc dont je ne suis pas spécialement fière.

Retour en 2012, je suis Vanille Holmes, mon blog Insolence Triomphante se lance et je touche du bout des doigts l’espoir de pouvoir vivre de mes écrits. En apprenant qu’on peut publier sur Kindle gratuitement, j’en profite pour tester le système en uploadant sur la plateforme le guide que j’offrais à ceux qui souscrivaient à ma newsletter à l’époque : “Faire le point sur sa vie.” C’est mon premier “livre publié” et je suis contente même si j’ignore par quel miracle j’ai réussi à l’uploader au format .mobi qui n’a aucun sens.

Dans la foulée et après avoir lu le guide d’Eric Nicolas que je vous ai déjà recommandé, je mets en ligne mon deuxième ebook dont le titre laisse présager du sérieux de son contenu : “Gagnez dix heures par jour.” (lol, et pourquoi par 24 heures tant qu’on y est ?)

Le pire… Il y a des gens qui l’ont acheté. Mais j’y viens.

Ce fichier .pdf mal converti est encore disponible sur la plateforme. Il me rappelle un peu mes pires démons, donc je n’ose pas le rater du catalogue d’Amazon. Après tout, c’est un peu comme la première vidéo d’un youtuber, non ?

mes premiers ebooks publiés sur Kindle

Ne me jugez pas pour ces œuvres médiocres s’il vous plaît.

Je vais être totalement transparente avec vous sur le contenu de ces guides. Je tiens quand même à préciser qu’à l’époque, j’avais 18 ans. Tout le monde sait qu’on est encore enclins à faire des choses stupides, sans intérêts et nulles à chier de surcroît à cet âge-là. (Désolée si vous avez 18 ans haha mais si ça peut vous rassurer – oupas, c’est parfois de mal en pire pour certains).

Faire le point sur sa vie – Le guide le “moins pire” que j’ai écrit à l’époque

Comme je vous le disais, ce guide était offert gratuitement sur mon site à l’époque. Cependant, l’un des défauts de Kindle, c’est qu’il est difficile (voire impossible) de mettre en vente son ebook gratuitement. Je me suis donc rabattue sur le prix le plus bas qu’on pouvait proposer sur la plateforme. A savoir 0,99€ ce qui me permettait tout de même de toucher 0,35€ de redevances par vente.

Je me souviens encore avoir passé une après-midi à rédiger cette dizaine de pages depuis mon appart à Gisors. C’est un guide de développement personnel très peu fourni. Rédigé  en prime par une gamine de 18 ans à peine qui n’avait rien d’autre à glander de son dimanche. Il ne vaut honnêtement pas les 0,99€ qu’il coûte, ne l’achetez pas, vous perdrez de l’argent ! #trophonnête

Quoi qu’il en soit, malgré la qualité relativement discutable de cet ouvrage, il a donné quelques résultats sur Kindle. Et je tiens à préciser que c’est sans aucune pub, étant donné le fait qu’il était disponible gratuitement sur mon site ! Pour que ça vous parle davantage, voici les résultats que j’ai obtenu depuis sa mise en ligne sur la plateforme. Comme vous pouvez le voir, octobre 2012 donc.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

ventes de mon ebook faire le point sur sa vie

Il a été acheté 21 fois au total.

Pour ce qui est de ce qu’il m’a rapporté, voici une capture d’écran de mes gains Kindle.

Il m’a rapporté la somme astronomique de 7€15 au total.

Alors oui, ces chiffres ne sont pas énormes. Mais j’ai quand même gagné 7€15 de droits d’auteur et vendu un guide sans intérêt pas du tout qualitatif plus de vingt fois, donc c’est déjà pas mal non ? Vous êtes encore sceptiques ? Attendez quelques secondes. Vous allez voir, c’est encore plus affligeant.

“Gagnez dix heures par jour”, mon pathétique petit best-seller

J’assume vraiment pas. Le fait que cet ebook ait eu autant de succès avant qu’on ne se rende compte qu’il était vraiment vraiment hyper nul rend la chose encore plus horrible. Ceci en partie parce que j’ai l’impression de ne pas du tout avoir mérité ce salaire. Surtout étant donné le peu de travail que j’ai fourni pour sa réalisation. Mais c’est aussi la preuve irréfutable selon moi, que publier sur Kindle peut, à terme et avec du travail, vous permettre de vivre de l’écriture.

Deux à trois heures, grand max. C’est le temps qu’il m’a pris à rédiger. Encore une fois, n’achetez pas cette daube ! Si vous êtes curieux, n’hésitez pas à “lire l’extrait”, c’est gratuit pour tous les Kindle et ça vous permettra de juger du (bas) niveau. Je vous avoue que ça date, donc je ne me souviens plus si j’avais fait la promotion de l’ouvrage sur mon blog à l’époque, mais je ne pense pas. Quoi qu’il en soit, mon blog a été désactivé mi 2014, vous pourrez donc constater qu’il a continué à me générer des ventes bien des années après sans que je n’ai à intervenir de quelque manière que ce soit.

Ouiiii, riiiiiche et célèbreeeee !

Ventes de mon ebook publié sur Kindle

Environ 155 ventes au total.

Chiffres Gagnez dix heures par jour

Au total, 53€95 de redevances.

publier sur kindle et vivre de l'écriture

Moi quand j’ai touché mes premières redevances Kindle.

Alors voilà. C’est ça qui m’a convaincue que Kindle pouvait, au minimum, représenter une bonne source de revenus complémentaires au minimum.

Parce que si un contenu aussi nul, rédigé à la va vite en quelques heures, a pu se vendre 155 fois sans aucune pub, imaginez le succès que pourrait avoir un bon roman ? C’est à dire un livre bien écrit et travaillé dont vous assurerez la promo ? Personnellement, je compte vraiment exploiter le potentiel de Kindle sous peu. J‘espère avoir des chiffres bien plus impressionnants à vous présenter d’ici là pour vous prouver d’autant plus que c’est tout à fait possible.

Le témoignage de Manon Grelha, auteur de “Ma boule de Neige”

Alors oui. Rédiger des “guides” et les publier sur Kindle, ce n’est pas exactement la même chose que d’écrire un roman. Malheureusement, je n’ai encore jamais eu l’occasion (ni l’inspiration pour être honnête) de me lancer ce challenge. Même s’il est vrai que l’idée me trotte en tête depuis un moment, un roman ne s’écrit pas en un claquement de doigts.

Il m’est donc apparu logique de faire appel à l’une de mes amies de lycée, Manon Grelha. Elle vient tout juste de fêter sa première année d’auto-édition pour “Ma boule de Neige” sur la plateforme. Elle a gentiment accepté de nous livrer son expérience en tant qu’auteur d’un roman publié sur Kindle afin de mieux vous aider à prendre conscience du potentiel de la chose.

Quel métier exerce-tu en parallèle de ton activité d’auteur indépendant ?

Manon : Je suis agent commercial en gare SNCF. J’exerce ce métier depuis 5 ans. J’aime énormément le contact humain que cela m’offre chaque jour, mais cela n’a jamais égalé ma passion pour l’écriture.

Quand as-tu décidé de publier sur Kindle ton premier roman « Ma boule de Neige » ? Quel était ton but à la base ?

J’ai décidé cela l’année dernière, début 2016. J’avais commencé ce roman quelques années auparavant, après ma première rupture. Puis j’avais abandonné après être rentrée dans la vie « active », à cause du manque de temps et de motivation. Comme ce roman me tenait beaucoup à cœur et que l’écriture me manquait, j’ai eu un déclic et je me suis impliquée à fond pendant plusieurs mois pour le terminer.

Je me suis tellement investie pour l’écrire que je n’ai pas voulu le garder pour moi. Alors je me suis renseignée sur les différents types de publication. J’ai opté pour l’auto-édition. Ce roman, c’est un peu mon bébé. Je n’avais qu’une envie, le faire connaître, qu’il soit ouvert à tous, pour partager mes mots et mon histoire. Je l’ai publié sur Amazon le 1er octobre 2016.

De quoi parle ton roman ?

Mon roman raconte l’histoire de Nadège, une jeune femme qui vient d’essuyer son premier chagrin d’amour après une longue relation. Alors qu’elle sombre dans la déprime, elle trouve sur le pas de sa porte une boîte dans laquelle se trouve un chien, avec un collier portant le nom de « Neige ». Peu à peu, cette fripouille gagne sa place dans le cœur de sa maîtresse et lui fait reprendre goût à la vie…

S’il me tient tellement à cœur, c’est que Neige est inspiré d’un chien qui existe vraiment, qui m’a réellement aidé dans les moments difficiles et que j’aime profondément. C’était ma façon de lui rendre hommage pour tout le bien qu’il m’a apporté !

Cliquez juste au dessus pour commander l’adorable ebook de Manon Grelha. Non seulement, c’est un livre formidable, mais en plus ça l’encouragera peut-être à croire en elle et à publier sur Kindle plus souvent 😉

S’agit-il du seul ebook que tu as lancé sur la plateforme d’Amazon ?

Pour le moment, oui. Je n’en ai pas publié d’autres car je manque énormément de temps à cause de mon travail. Et avant de commencer l’écriture d’un nouveau roman, j’ai préféré attendre quelques mois. J’avais besoin de faire le deuil de « Ma boule de Neige », qui avait une grande place dans mon cœur.

Après tout, j’ai mis des années à l’écrire. Je lui ai donné toute mon énergie pour pouvoir le publier au grand jour. Pour qu’il soit parfait, pour qu’il reflète exactement ce que j’avais voulu exprimer. Une fois que tout a été terminé, je n’avais pas forcément envie de passer à un autre roman immédiatement.

Combien d’ebooks as-tu vendu sur Amazon au total et combien ça t’a rapporté ?

Sans compter les livres que j’ai fait gagner dans des concours, j’en ai vendu 152 sur Kindle. Cela m’a rapporté en tout 145 euros. En comptant également les redevances perçues grâce aux pages lues par les clients quand ils font un emprunt de l’ebook sur Kindle.



Quelle promo as-tu fait pour ton roman et as-tu eu des ventes même sans nécessairement en faire ?

Pour me faire connaître, j’ai d’abord commencé par ouvrir une page Facebook, un compte Twitter et un site web à mon nom, en tant qu’écrivain. J’ai sponsorisé quelques posts Facebook pour la diffusion de ma promo. J’y présentais mon roman et mon site pour gagner en notoriété et trouver des lecteurs. Je me suis également abonnée à des comptes d’auteurs indépendants ou de blogueuses lecture sur Twitter, avec lesquels j’ai commencé à interagir. J’ai écrit pas mal de chroniques de romans auto-édités sur mon site web, ce qui a plu aux auteurs en question et qui m’a permis de me faire un petit nom dans la blogosphère.

De fil en aiguille, j’ai commencé à parler de la sortie prochaine de mon roman. A prévoir des concours pour en faire gagner des exemplaires papier et PDF. J’ai eu quelques personnes très gentilles qui attendaient la sortie avec impatience. Nous avons vraiment réussi à créer une relation de confiance, mes lecteurs et moi. J’ai également mis un point d’honneur à trouver une couverture très attractive pour susciter l’envie. Et ça a été un pari réussi.

En bref, c’est tout cela qui m’a pris le plus de temps dans ma promotion. Ce qui explique sans doute que je n’ai pas eu énormément de ventes contrairement à d’autres auteurs. J’ai misé sur le côté humain et amical, plutôt que sur une publicité un peu trop agressive. A présent, j’en vends entre 5 et 10 par mois, sans aucune promotion.

Qu’as-tu pensé de cette expérience et regrette-tu de t’être lancée ?

Cela a été une expérience très éprouvante et enrichissante ! J’ai investi beaucoup de temps et d’énergie dans ce projet. Je n’ai pas compté mes heures, et je suis très fière de ce que j’ai accompli. Même si cela n’est « rien » pour certaines personnes. Pendant ma promotion, j’ai eu la chance d’entrer dans une communauté de blogueuses et d’auteurs indépendants. Ils ont été adorables, ils m’ont accueillie immédiatement et ont lu mon livre avec plaisir.

Je ne regrette absolument pas d’avoir osé me lancer et je n’ai qu’une hâte : recommencer, encore et encore ! Je ne fais pas ça pour la gloire ni pour l’argent. Les retours qui m’ont été faits sur mon roman et les liens que j’ai tissé durant cette année valent tout l’or du monde.

Si j’ai un conseil à donner aux auteurs indépendants qui n’osent pas se lancer et publier sur Amazon, c’est de foncer ! Il faut travailler dur pour fournir un travail de qualité (trouver quelqu’un pour la relecture et la correction, faire une jolie couverture, etc…), ainsi que pour faire sa promotion, mais on ne s’ennuie pas une seconde. Réaliser son rêve ça n’a pas de prix !

Merci Manon d’avoir répondu à mes questions ! N’oubliez pas de la suivre sur Facebook et sur son blog, et bien sûr ruez-vous au plus vite sur son premier roman publié sur KindleMa boule de Neige“.

Conclusion

Au final, publier sur Kindle est complètement gratuit. Alors dites-moi, qu’avez-vous à perdre à essayer malgré tout ? Voici une phrase inspirante qui, je l’espère, vous encouragera à faire l’expérience ! Pensez-y, un seul exemplaire vendu et c’est votre rêve d’enfant de devenir écrivain qui se réalisera.

J’espère que cet article aura répondu à vos interrogations. N’hésitez pas à partager de nouveau votre avis dans les commentaires, ça fait toujours chaud au cœur ! ♥ Et si vous avez des questions sur le Kindle, je tâcherais d’y répondre dans un nouvel article sur le sujet 😉

A très vite,
Mélanie.

separation
Vivre de l'écriture avec Kindle : la preuve irréfutable #kindle #autoédition #livres #écriture #auteur

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
Pourquoi je suis persuadée que publier sur Kindle 📚peut vous permettre de vivre de l’écriture (avec un peu d’huile de coude tout de même) en 2018
5 (100%) 2 votes

Je suis Mélanie Richard. J’ai 24 ans et je me suis donné un an pour créer mon entreprise. Je propose sur ce blog mes prestations en rédaction web, community management, SEO et création de sites WordPress tout en vous donnant mes meilleurs conseils pour développer votre entreprise sur le web. Vous pouvez aussi me retrouver sur le blog Zone Magique.

Articles similaires

🎁 Choisis ton cadeau GRATUIT 🎁RECEVOIR TOUT DE SUITE
+