5 choses qui ont changé dans ma vie depuis que je travaille dans le confort de mon canapé pas si moelleux que ça

Je travaille chez moi depuis un petit moment déjà, et ça a complètement bouleversé mon quotidien ! Dans cet article, je vous partage 5 choses qui ont changé depuis que j’ai quitté le triste monde du salariat. Préparez-vous à avoir envie de trouver un travail à domicile. 😉

Télécharge ton kit d'organisation gratuit

Il contient :

  • Une fiche méthode pour s'organiser en 4 étapes
  • Une check-list pour vider son esprit
  • Un mode d'emploi pour trier ses tâches
separation

 

Le temps me manque cruellement en ce moment. Cet article ne sera malheureusement (ou heureusement, ça dépend du point de vue) aussi oblong que les autres. Oui. Je ne connaissais pas ce mot non plus il y a une seconde. Mon dictionnaire de synonyme vient de m’apprendre que c’était un synonyme de long. BREF. Tout ce charabia linguistique pour simplement vous dire que je n’avais pas envie de ne rien poster alors j’ai décidé de faire un petit article très trèèès léger et pas du tout travaillé pour une fois. Vous êtes prêts ?



Dans cet article vous allez voir :

  • Des paroles de chansons vielliottes que j’écoute en rédigeant cet article et que je vous chanterais à l’écrit pour partager la vibes de la Queen (c’est ma version du “groove de l’empereur” de Kuzco) parce qu’un emploi à domicile, c’est un emploi avec la musique à fond.
  • D’ailleurs on attaque direct :Takone-me ! Taaaaaake ooooon meeeeee. Take meeeeee ooooooon. Takone-me ! ♪
  • Qu’en fait j’ai des goûts musicaux… disons caducs. (le retour du dico de synonyme de Mélanie)
  • Que l’anglais n’est assurément pas ma langue maternelle. Le “yaourt”, en revanche…
  • À quel point travailler à la maison me rend épanouïe et insupportablement joyeuse.
  • Et surtout, principalement, 5 choses qui ont changé ma vie depuis que je travaille chez moi tranquillou avec les ronrons de mes chats. Sweet dreams are made of this, who am I to disagree ♪

Au cas où vous ignoriez que j’avais lancé mon activité à domicile

Et oui, je travaille chez moi ! Ça ne fait que quelques mois, mais vu que je suis très bavarde, j’ai plein de choses à dire sur le travail à la maison !

Je ne vais pas vous mentir, quand j’étais encore employée de la grande distribution, il m’arrivait de n’avoir plus envie de rien faire quand je voyais tout le monde autour de moi (clients comme collègues) saccager tous les efforts que je fournissais contre mon petit smic et mes primes pathétiques. En même temps, il faut bien gagner sa vie heinPSYCHO KILLER. KESKESSAYYYY. PAPAPA PAPAPAPAPA. Better. Run run run awayyyyy ♪

J’ai décidé de devenir rédactrice web il y a plusieurs mois déjà, en parallèle de mon travail à temps plein. Quand j’ai vu que je pouvais gagner de l’argent facilement avec ma passion, c’est vite devenue une obsession de tout quitter pour en faire mon métier à part entière. Après plusieurs événements catastrophiques et pétages de câble quotidiens, les circonstances ont fait que j’ai finalement pu y arriver. J’ignore encore par quel miracle j’en suis arrivée là. Mais au moins j’y suis. Et je peux vous dire que rentrer dans le gang des travailleurs indépendants n’a pas uniquement eu pour effet bénéfique de me faire subir moins de stress.

1. Je suis un bourreau de travail à temps complet

Shareeeeef, don’t like iiiit ! Rock the casbah ! Lock the taskbar ! ♪

Ce qui me fait rire, et je n’ai pas encore eu l’occasion d’en parler avec vous, c’est que je travaillais pour un foodtruck à une époque. Une sorte de prison moderne ou la mauvaise ambiance était légion. Mon adorable “employeur” aimait par dessus tout me répéter à quel point j’étais une grosse feignasse incapable, indigne de toucher la moindre feuille de salade sans l’intoxiquer avec ma nullité profonde. Vous imaginez bien qu’il m’aurait sans doute ri au nez si je lui avais annoncé que j’allais travailler à domicile et d’être “mon propre patron” comme on dit.

Et je vais être honnête, travailler depuis mon domicile me faisait un peu peur aussi au début. En même temps, la tentation de glander dans le canapé en jouant aux Sims toute la journée au lieu d’écrire un descriptif produit sur les piles alcalines est plutôt grande. La réalité c’est que je travaille chez moi. Et je travaille efficacement, vraiment. Je ne fais pas semblant de bosser, même si je passe la journée derrière mon ordi à écrire jusqu’à en avoir la tête qui tourne. Mon plus gros problème à l’heure actuelle, c’est de réussir à m’arrêter. I fought the law and the law won ♪ 

Nonne

D’un certain côté, après avoir passé plus de 8 heures d’affilée derrière une caisse, il faut admettre qu’écrire des articles sur les paris hippiques à la chaîne, c’est tout de suite plus sexy.

2. J’ai plus de temps libre à consacrer à ma vie personnelle

Welcome to the Hotel Californiiaaa ! Such a lovely place ! ♪ Alors oui, je bosse tout le temps, mais je n’ai pas d’horaires fixes. Alors en fonction de ma motivation, j’essaie de me reposer comme je peux. Le fait que je puisse gérer l’organisation du travail de la semaine de la manière dont je le souhaite me permet d’avoir un emploi du temps à la flexibilité imbattable.

Par exemple, si je veux aller voler les comics de mon voisin et passer l’après-midi à discuter avec mon adorable voisine fan de films (d’horreur) de Noël, je peux. Si je veux aller au Louvre me perdre dans les peintures italiennes, je peux. Et si je veux rencontrer de nouvelles personnes dans des espaces de coworking, je peux aussi. Je suis libre comme l’air. Et je n’ai aucune contrainte horaire. Pouvoir organiser comme on veut ses journées de travail, c’est quelque chose qui m’a vraiment fait changer de vie.

bébé spiderman qui danse

Je fais ce que je veux quand je veux d’abord (et si mon papa est d’accord).

Je travaille chez moi, c’est bien beau de vous dire ça. Surtout quand on sait que mon organisation personnelle est loin d’être optimale pour l’instant, je l’avoue. J’ai conscience du fait que j’ai encore beaucoup à apprendre, et que pour savoir comment gérer mon emploi en ligne d’une main de fer, il me faudra élargir mon expérience. Pour tout vous dire, j’ai hâte d’en apprendre plus !

3. Je ne pense plus vraiment que les gens sont tous vicieux et machiavéliques (même si une majorité l’est quand même)

Comme tous les préjugés stupides que j’ai, je pensais que “je travaille chez moi” était synonyme d’isolement social, et donc de paix royale. Je pensais véritablement que travailler à la maison signifiait ne plus avoir à être dérangé par les êtres humains dans leur globalité. Oui, après mes dernières expériences professionnelles, j’ai développé un dégoût profond du travail en équipe.

Enfin, j’imagine que je dois parler au passé. Parce qu’en vrai, depuis que que je me suis lancée dans la belle aventure du blogging, je n’ai jamais eu autant de “collègues” gentils et inspirants de ma vie. Être indépendant est un sentiment qui me transforme en distributrice d’amour sur pattes.

coeur en pizzaPardonnez mon excitation. Mais je n’avais encore jamais ressenti aussi fort le sentiment d’être libre, alors forcément, ça m’inspire ! Et je tiens à signaler qu’étant donné la bienveillance des web entrepreneurs que je rencontre, je ne dois sûrement pas être la seule ! Do you wanna touch ? Do youuu wannna touuuche meee yeaaaah ! ♪

4. Je passe ma vie en pyjama et c’est un bonheur

Pouvoir travailler en pyjama est incontestablement l’un des plaisirs que je m’octroie le plus souvent depuis que je travaille chez moi. Ça et les siestes. #vieillepeau. On pourrait croire que ça me rendrait improductive, voire léthargique, mais pas du tout. Un pyjama confortable et des chaussons ridiculement moelleux sont indispensables quand on commence à travailler depuis chez soi.

Il n’y a rien qui ne me permet de mieux travailler, même si j’ai entièrement conscience que la seule raison cohérente à ça est le fait que je suis une grosse feignasse notoire. Personne ne me fera changer d’avis là-dessus ! Même quand je m’installe le plus sérieusement du monde dans mon coin bureau, je veux garder mon pyjama Mickey (Rourke, pas Mouse. Non, je rigole, j’ai peur de Mickey Rourke) ! #superstyle. Quoi qu’il en soit, c’est le signe indéniable qu’on peut très bien travailler efficacement même si on aime le confort de ses joggings les plus troués et … caducs.  I don’t give a damn ’bout my bad reputatioooon ! Oh nooooo ! Nooot meeee ! ♪


5. Je suis moi-même et je n’ai plus à me cacher derrière un masque d’hypocrisie face aux clients

Vous connaissez cet adage non ? “Le client est roi”. Juste pour le rappel : il y a encore peu de temps en France, on leur coupait la tête aux rois. Mais il faut croire qu’on s’est ramollis avec Internet et les vidéos de chatons mignons. I love Rock’n’roll’ ! Blabalabalab jukebox baby ! I love Rock’n’roll ! Blabloefehfn and dance with me ! ♪ Tout ça pour dire, que je n’ai plus besoin d’être en accord avec les valeurs d’une entreprise qui ne me convient plus. Plus besoin d’être quelqu’un que je ne suis pas contre un salaire horaire ridicule qui ne suffisait même plus à payer mes factures.

Maintenant, je peux être qui je suis haut et fort sans avoir peur de me faire taper sur les doigts pour mon insolence (triomphante la plupart du temps, en toute modestie). Mieux encore. Je vis de mes écrits. C’est fou, je trouve ! Même s’ils ne sont pas toujours sur des thèmes enchanteurs et révolutionnaires, je trouve ça un peu magique quand même.

Alors voilà, je travaille chez moi et ça se passe super bien.

Je trouve vraiment que c’est une expérience merveilleuse. Même si je n’ai aucune garantie d’atteindre les objectifs que je me suis fixée, je suis actuellement bien trop heureuse d’avoir la chance de pouvoir au moins essayer. Et de voir qu’il est tout à fait possible de créer son entreprise même quand on est pas si sûr de soi.

Comme pour toute profession, il y a des avantages et des inconvénients. Mais pour l’instant, je trouve que les aspects positifs surpassent largement le peu de négatif que je tire de des débuts de ma petite entreprise de rédaction web. Ceci dit, lors de mes premiers mois en caisse, je disais que ça ne me dérangerait pas de faire ça toute ma vie.

caissiere horrifiée

OMG, mais genre TOUTE LA VIE ?

Affaire à suivre donc, mais je pense que pour l’instant, je suis plutôt bien là où je suis. Entre vie de salariée, et vie d’indépendante, je pense que j’ai fait mon choix. It’s my life, It’s now or never, I ain’t gonna live forever ♪

Et vous ? Ca vous tente de travailler à domicile  ? Ou peut-être êtes-vous déjà autoentrepreneur ? Regrettez-vous d’avoir quitté le monde du salariat ?

Dites-moi tout dans les commentaires ! J’espère que cet article vous aura aidé à vous motiver si vous hésitiez à vous lancer. Ooooh, Livin’ on a prayyeeeer ! ♪

Love Love,
Mélanie.

separation
5 choses qui ont changé depuis que je travaille chez moi #entrepreneur #travailadomicile #business

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation

📢 Minicours : "Attirer du trafic qualifié sur son blog" disponible à tout petit prix ! 😊J'en profite tout de suite
+