Comment rédiger un article de blog exceptionnel ?

Comment rédiger un article de blog qui plaise à vos lecteurs et à Google ? (10 conseils que j’applique en tant que rédactrice web)

Depuis que je suis rédactrice web, j’ai écrit des centaines de textes. J’ai donc appris petit à petit comment rédiger un article de blog qui soit à la fois agréable à lire pour les humains, tout en étant bien référencé sur Google. Voici 10 conseils que j’applique au quotidien pour écrire de bons articles.

Dans cet article, vous apprendrez :

  • Pourquoi il est indispensable de soigner votre contenu pour plaire à Google
  • Qu’il ne faudra jamais oublier que vos lecteurs eux, sont des humains
  • Quels sont les outils indispensables qui facilitent ma vie de blogueuse.
  • 10 conseils que j’applique au quotidien qui vous aideront à comprendre comment rédiger un article de blog qui déchire tout sur son passage à tel point que même Google vous aimera (au moins un tout petit peu).



L’importance du contenu pour être bien référencé sur Google

Avant de comprendre comment rédiger un article de blog efficace, nous allons nous pencher sur l’importance que joue le contenu dans votre référencement sur Google. On va donc parler d‘algorithme, de pandas et de Big Brother (Dédicace au poto George Orwell). Oui, même si ça vous donne super mal au crâne et que KAMOULOX. Prendre en compte le fonctionnement du moteur de recherche dans la rédaction de vos articles représente un véritable enjeu pour votre trafic. Il est donc crucial d’étudier sérieusement la question.

Les algorithmes qui font trembler le world wide web

Lorsque vous faites une recherche sur Google, les sites s’affichant sur la première page ne sont pas là par hasard. Alors oui, comme d’hab’ en même temps, on a souvent un peu de pub en premier. Juste en dessous de ces “annonces sponsorisées”, on trouve les résultats de recherche dits “naturels”.

Ces derniers sont classés  grâce à deux “formules magiques” appelées algorithmes. Ils visent à faire ressortir les requêtes les plus qualitatives possible. C’est à la puissance de ses algorithmes que le moteur de recherche doit son succès, puisqu’on en repart rarement sans trouver l’information que l’on cherchait à la base.

Les fourbes répondent aux noms de code de Panda et Pingouin. L’un est chargé de juger de la qualité de votre contenu, tandis que l’autre espionne l’origine de vos liens retours (les sites qui vous mentionnent). Ceci dans le but de vérifier que vous n’êtes pas un de ces spammeurs qui tiendrait un site médiocre, chose que Google refuse de proposer à ses utilisateurs dans un soucis de réputation.

Pandi, Pandi, Panda

Celui des deux qui nous intéresse le plus pour comprendre comment rédiger un article de blog de qualité, c’est le Panda. C’est lui décide si votre article est assez pertinent ou non pour répondre à la question que lui a posé l’utilisateur. Le truc c’est que Panda est, comme on va le voir, un peu une mégère hystérique et lunatique. D’ailleurs, je vous recommande cet excellent article d’Eskimoz.fr qui explique concrètement son fonctionnement et l’origine de ses pénalités (ou du moins ce qu’on en sait).

Attendez je vous vois déjà venir. “Oui mais tu crains, les pandas c’est trop mignon, et en plus c’est l’animal qui dit fuck au racisme parce qu’il est noir, blanc et asiatique !” #nonblaguetypiquedemoncopain.

A tout ça, je réponds : FOUTAISES. Parce que le Panda sur le web, c’est quand même un sacré *[ ♥ ~ insérer une insulte grossière et imagée de votre choix ici ~ ♥ ]*.

panda
“Mais pourquoi tant de haine ?” me demanderez-vous. Je vous explique pas de panique.

J’aime pas ta gueule alors ciao, bisous bisous

A la base, Panda existe pour rendre le monde meilleur. Comprenez pour vous permettre de tomber directement sur un bon article, bien écrit et original, si possible en premier, lorsque vous recherchez quelque chose sur Google. En vérité, c‘est pire qu’une garce hypocrite qui insulte sur Twitter sans avoir le courage de mentionner la personne dont elle parle. Ce qui a rendu l’algorithme si détesté, c’est les pénalités qu’il distribue à tour de bras depuis sa création. Bien sûr le plus souvent, sans vous prévenir clairement du comment et pourquoi.

Parce que même s’il était ami avec toi, un beau matin il peut décider que Fuck, finalement il ne t’aime plus. Le pire, c’est que malgré plusieurs mois de relation amoureuse et passionnelle, il décide de te larguer comme un caca dans les bas fonds de ses pages les moins visitées.

Parfois par erreur, parfois sans raisons, et parfois pour une toute petite erreur de rien du tout. Oui je sais. En même temps, je vous avais bien dit que c’était nul les pandas, et personne ne me croyait.

homer
En définitive, Google Panda peut décider de radier ton site entier de sa base de données du jour au lendemain parce que LOL, c’est fun. Et puis il avait envie, soudainement, comme ça.

Il est devenu presque impossible de duper Big Brother

La bonne nouvelle (oui, il y en a quand même une), c’est que si vous savez comment écrire un article de blog qualitatif, Panda sera votre meilleur ami. Il vous propulsera peut-être même sur la première page dès publication. Evidemment, ceci pour peu que vous répondiez à ses critères de sélection. Quand on sait le nombre de recherches mensuelles que peuvent atteindre certaines expressions, il faut comprendre que ça peut être une source de trafic vitale. Un bon contenu attire des visiteurs. CQFD.

Alors désormais, il n’y a plus vraiment le choix si on souhaite référencer correctement son blog. Il faut rédiger des articles vraiment pertinents et intéressants, qui plairont à la fois au Panda mais aussi à nos lecteurs. Parce que si tout le monde boude votre article, Google le saura, parce que Google sait tout.

C’est pour ça que le métier de rédacteur web est en pleine extension. Ecrire du bon contenu, c’est beaucoup plus important depuis quelques années pour être visible sur le moteur de recherche. Depuis la naissance de Panda en fait. Et puis honnêtement, c’est aussi un peu la base de tout.

Mes outils indispensables pour écrire un bon article de blog

Ce qui est génial avec le blogging, c’est qu’on peut trouver toute une flopée d’outils gratuits et très utiles pour se faciliter la vie. Si vous souhaitez comprendre comment rédiger un article de blog sans vous taper la tête contre votre écran, ces outils vous seront sûrement aussi indispensables qu’ils le sont pour moi.

La concurrence des mots clés avec Google Adwords & Mozbar

Pour comprendre comment rédiger un article bien optimisé pour Google, une recherche au préalable est indispensable pour choisir les bons mots-clés. Choisir un mot-clé, c’est mettre son article en valeur pour “manger chinois” plutôt que “déguster de la cuisine asiatique”. (Oui, j’ai faim).

Bien sûr, cette décision s’appuie sur une étude du volume de recherche et de la concurrence afin d’obtenir les meilleurs résultats en fournissant le moins d’efforts parce que je suis le genre de fille qui aime jouer aux jeux vidéos en mode “facile” pour me donner l’illusion d’être badass.

Deux outils me sont indispensables pour étudier les mots clés les plus intéressants selon ces deux critères. Je précise également qu’ils sont gratuits, donc n’hésitez pas à les essayer :

  • Le Keyword Tools de Google Adwords me permet de voir le volume de recherches mensuelles sur tous les mots clés et donc de choisir en conséquence ceux qui ont le meilleur potentiel pour m’apporter du trafic. Impossible de m’en passer !
  • La Mozbar me permet en un clin d’oeil de juger de la concurrence sur les mots-clés à fort potentiel et de voir sur quelles expressions je serais assurée de ressortir au moins dans les première pages.

Si vous ignorez comment utiliser ces deux outils mais que vous souhaitez le savoir, dites-le moi en commentaire et j’en ferais un article. Pour Mozbar, je vous recommande cet article de Drujok Web qui m’a appris à m’en servir.



La rédaction optimisée avec Yoast SEO & WordPress

Mon amour pour WordPress n’a d’égal que mon obsession pour la junkfood. Si vous êtes sur une plateforme hébergée type blogger, ou skyblog (comme je l’évoquais dans l’article où je vous expliquais comment gagner de l’argent avec son blog dès son lancement), sachez que je vous juge avec mépris et condescendance. Bon non, j’abuse un peu quand même.

Mais le truc avec WordPress, c’est que non seulement c’est beau, customisable à souhait mais c’est surtout pensé pour les webmasters professionnels qui ont un peu plus d’ambition que de finir “Blog Star” à terme. Alors oui, je suis intraitable à ce sujet. Mais il me parait impensable de lancer le moindre blog sans utiliser ce CMS avec un nom de domaine (mais là, j’ai peut être perdu ceux qui ne connaissent pas !)

Quoi qu’il en soit, l’avantage de WordPress c’est qu’on peut y ajouter des “extensions” ce qui permet d’ajouter pleins d’options à son blog. L’un des plus précieux en terme de référencement Google s’appelle Yoast SEO. Si vous débutez dans le domaine, ce plugin vous sera d’un grand recours.

Son fonctionnement est simplissime et vous voyez les points à améliorer dans vos articles pour mettre en avant un mot-clé. J’aime Yoast SEO de toute mon âme et j’ai pris pas mal d’automatismes grâce à lui. Même si bien sûr, sa seule utilisation ne suffira pas à faire de vous le roi de Google, il est parfait pour les débutants !

Comment rédiger un article de blog : mes 10 meilleurs conseils en tant que rédactrice web SEO

Maintenant, vous savez pourquoi il est important d’ajuster votre contenu pour plaire à Google. Si vous m’écoutez, vous avez même en votre posession les 4 outils gratuits dont je viens de vous parler. Pour vous récompenser, je vais tenter de vous expliquer comment rédiger un article de blog qui réponde à ces exigences. Laissez-moi vous dévoiler 10 conseils que j’utilise tous les jours en tant que rédactrice web, et surtout en tant que blogueuse.

1. Une structure logique et claire pour tout le monde

Vous vous souvenez de la douce époque des commentaires composés et autres dissertations ? Vous savez, ces études qui ont poussé votre esprit à tout diviser en chapitres et sous-parties dans votre tête à l’approche d’un examen important ? (Ou alors il n’y a que moi ?) Ben là c’est pareil. Il faut à tout prix que votre article soit structuré, c’est à dire qu’il suive un fil conducteur logique que n’importe quel neuneu serait capable de décrypter.

structure article
Voici la structure “type” que vous devez appliquer avant même de vous demander comment rédiger un article de blog.

Pourquoi ? Parce les gens n’aiment pas se prendre la tête à déchiffrer des articles mal structurés. Si votre article est découpé en titres et sous-titres cohérents, ça permet aussi aux lecteurs les plus paresseux (et j’en fais tristement partie) de ne lire que le paragraphe qui les intéresse vraiment. Ils ne se sentent donc pas “otage” de votre article. En plus de vous rendre respectable et sympathique, ils pourront se contenter d’y piocher l’information dont ils ont besoin sans se farcir toute une étude de cas hors sujet autour.

Et autre point important à préciser : Google tient en compte de la structure de votre article pour le référencer. Il est donc primordial de la soigner. Dans l’idéal, chaque sous-titre doit contenir 200 à 300 mots maximum pour être digeste. Vous pouvez donc allègrement découper vos articles en leur attribuant des titres accrocheurs, cohérents et clairs afin que le moteur de recherche indexe correctement vos pages.

2. Plus c’est long, plus c’est bon !

écrire de longs contenus pour le web
Rohhh ! On peut plus rigoler ?

Mais c’est pas vraiment une blague en fait (même si un peu quand même). De nombreuses études ont prouvé que plus un article est long, et mieux il est référencé par Google ! Regardez le graphique suivant qui fait état de la corrélation entre le nombre de mots dans un article et  son positionnement. Si le sujet vous intéresse, jetez un œil à cet article qui étudie la question en détails.

Source : Le Journal Du Blogueur

A contrario, les lecteurs eux, ont rarement tendance à lire un article trop long. D’où l’importance, comme je l’évoquais, de structurer votre texte correctement afin de leur faire gagner un maximum de temps. Il faut donc trouver un juste milieu.

3. Mais Google préfère quand même que tu te calmes un peu

Rédiger pour le web, c’est avant tout rédiger des phrases courtes. D’ailleurs si vous avez tout comme moi l’âme littéraire et que vous choisissez d’utiliser le plugin Yoast SEO pour WordPress dont je vous parlais plus tôt, alors vous aurez souvent le droit à ça :

yoast ne t'aime pas
Traduire : On s’en fout de tout ce que tu racontes, ABRÈGE.

Personnellement, j’adore les phrases à rallonge parce que j’ai beaucoup de choses à dire. Mais Panda, lui, déteste ça. Alors j’ai dû apprendre à synthétiser mes idées et à rajouter plus de points pour raccourcir mes phrases. Au final c’est aussi un confort pour le lecteur qui n’a pas à relire chaque ligne de votre article pour en déchiffrer le sens.

Il faut bien prendre conscience que plus de 50% des connexions ont lieu sur un smartphone. Sur l’ordinateur, les phrases longues sont plus acceptables car la fenêtre du site est plus “large”. Mais lire une phrase qui fait 5 lignes sur portable est juste insupportable. Alors point et saut à la ligne.

4. Un article que vous allez aimer relire plusieurs fois

L’une des choses les plus importantes quand on se demande comment rédiger un article de blog intéressant, c’est de garder en tête qu’il faut écrire quelque chose que vous allez aimez relire. Pourquoi ? Parce qu’en tant que blogueur, vous sera amenés à perfectionner sans cesse vos articles pour toujours les rendre meilleurs et supprimer les éventuelles coquilles qui s’y cacheront. Prendre le temps de vous relire régulièrement sera indispensable, donc il vaut mieux que vous vous rendiez la tâche plus agréable.

Pourquoi pensez-vous que je débite des absurdités à chaque paragraphe ? Je n’ai aucune certitude de faire rire les autres, mais au moins je me fais rire moi-même (#nofriends). Et forcément, relire et corriger est beaucoup moins rébarbatif quand je me fends la poire devant mon super humour level infini de la grosse marrade (à peu près).

5. Un vrai message à faire passer ou quelque chose à partager

Attention à la nuance. Vous devez écrire sur un ton que vous allez aimez relire mais sur un sujet qui intéressera d’abord vos lecteurs. Pondre un article merveilleux sur vos vacances en Normandie n’intéressera pas grand monde comparé à un article informatif. Raconter son ressenti et son expérience, c’est bien, mais il y a tout de même certaines limites.

C’est simple pourtant. 😂 #excuse #marketing #entrepreneur #commercial #storytelling #web #lol #citation #citations #instaquotes

Une publication partagée par Mélanie Richard (@wonderwildqueen) le

Avant de se demander comment rédiger un article de blog, il faut trouver le message que vous voulez faire passer. On écrit pas un article sans raisons ni informations réelles à partager. Focalisez-vous sur un sujet et soyez aussi complet que possible. N’oubliez pas non plus de faire des phrases courtes. Ainsi, non seulement Panda vous fera des bisous, mais en plus vos lecteurs apprécieront la pertinence de vos propos. Tout bénéf’ non ?

6. Un contenu varié et (surtout) digeste pour vos lecteurs

Encore une phrase qui me fait mal à écrire. Il n’y a pas que les mots dans la vie (Aïe). Le contenu sur le web prend bien d’autres formes que l’écriture. Vidéos, Podcasts, intégration de tweets ou de posts instagram : tout est bon pour égayer votre article. Soyez imaginatif et variez les supports ! C’est super important pour comprendre comment rédiger un article de blog qui soit vraiment lu et pas juste survolé.

On repart sur le même principe que le point 4 : se mettre à la place du lecteur. Vous préférez lire un texte de 3000 mots sans aucun contenu additionnel ? Ou vous êtes plus attiré par une page qui propose des ressources diverses : vidéos, audio, articles externes etc ? C’est bien ce que je pensais.

Annonce : Si vous avez malgré tout une préférence pour les gros pavés illisibles, alors soyez sympas et partagez vos dolipranes.

7. Une mise en forme aérée et surtout agréable à regarder

Je l’ai évoqué, mais c’est très important. Aérez, sautez des lignes, et proposez quelque chose de joli. Trop de texte tue le texte, alors efforcez-vous de rendre vos articles aussi lisibles que possible. En particulier s’ils sont très longs ! Fiez-vous à votre instinct pour qu’on ait vraiment envie de lire votre article et qu’on soit attiré par son contenu.

8. Des images, de la couleur et des motifs papillons

Tout le monde aime les images, la couleur (et peut-être pas les motifs papillons). Un article coloré et imagé est toujours plus agréable à parcourir qu’un triste texte miteux en Times New Roman 12px.

gastonforever
“Mais comment peux-tu lire ça ? Il n’y a même pas d’images !” #personnen’acommeGastonunefossetteaumenton!

Là encore, c’est une question de bon sens et d’appréciation personnelle. Ajustez vos contenus de manière cohérente en ayant toujours une vision d’ensemble de votre article. Ponctuer votre texte d’images ou y ajouter de la couleur doit se faire intelligemment et avec parcimonie pour être efficace. Gare à l’effet “too much” qui arrive plus vite qu’on ne le croit. Si les différents éléments de votre article sont hors sujets et n’apportent pas de plus-value, il est d’ailleurs parfois plus judicieux de s’en passer.

9. Du vocabulaire et des métaphores surprises

J’ai pas mal parlé de la mise en forme, du sujet et des supports que vous pouvez utiliser pour agrémenter vos textes. Mais je n’ai pas encore évoqué comment rédiger un article de blog du point de vue “écriture” de la chose. Personnellement, j’utilise quelques principes de base pour écrire un texte intéressant. Je donne mon maximum pour proposer un vocabulaire simple mais riche, ponctué de métaphores et de comparaisons diverses.

Soyez créatifs, et n’ayez pas peur de faire des rapprochements très imagés ! Délivrer l’information à l’état brut est la chose la plus rebutante qui soit d’après moi. L’imagination, c’est ce qu’il y a de mieux dans l’écriture et c’est surtout ce qui différencie un article fade d’un article brillant. Alors oui, plus facile à dire qu’à faire, mais faites des expériences !

Si vous manquez vraiment d’inspiration, prenez un mot au hasard dans un dictionnaire et tentez de l’intégrer. Quelques petites surprises ne sont jamais de refus, en particulier quand elles se glissent de manière pertinente dans un article.

10. Ni fautes, ni coquilles !

Comment rédiger un article de blog de grande qualité quand on est nul en orthographe ? Facile ! On fait appel à un correcteur qu’on paye pour ça, ou alors on utilise un correcteur orthographique. Parce que désolée, mais un article truffé de fautes de frappe ou d’orthographe fera toujours mauvaise impression. Et oui, même si son contenu est excellent. C’est pour ça que j’insiste sur le fait que vous devez sans cesse vous relire. Votre objectif sera de tout faire pour que votre article, à l’instar du bon vin, se bonifie avec le temps.



Le point le plus important pour comprendre comment rédiger un article de blog vraiment intéressant

Normalement, vous savez maintenant à peu près comment rédiger un article de blog qui ait toutes les chances de cartonner auprès de votre audience, mais aussi de Panda. Mais je n’ai pas parlé du plus important, et si vous n’aimez pas les discours cuculs, alors ne lisez pas ce paragraphe.

Pour écrire un bon article, le secret c’est d’être honnête. De proposer un contenu vraiment utile et dont vous pourrez être fier. Le reste n’a pas vraiment d’importance en réalité. Le but d’un blogueur, c’est de partager quelque chose et c’est ça qui compte le plus. Ne vous mettez donc pas trop la pression ! Ecrire un bon article, c’est écrire avec son coeur avant tout.

J’espère que ces conseils vous auront permis de comprendre comment rédiger un article de blog qui plaise à la fois à Google, mais aussi à vos lecteurs. D’ailleurs n’oubliez pas de vous abonner à ma newsletter pour ne rater aucun des miens 😉 Si vous avez quelques astuces à partager, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires !

A bientôt les choukis,
Mélanie.

Rating: 5.0. From 2 votes.
Please wait...

20 commentaires sur “Comment rédiger un article de blog qui plaise à vos lecteurs et à Google ? (10 conseils que j’applique en tant que rédactrice web)

  1. Absolument fan de ton article : complet et très intéressant! Merci ! 😀

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Merci d’avoir pris le temps de me le dire, ça fait toujours hyper plaisir ! ♥

      No votes yet.
      Please wait...
  2. Toujours aussi riches, intelligents et pertinents tes articles ! Ça fait un bien fou! On sent le taf de dingue qu’il y a derrière, et c’est vraiment un régal : tu prends pas tes lecteurs pour du fèces ! J’irai absolument voir tous ces outils awesome dont tu parles ! Merci meuf ! You rock !

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Merci de m’avoir appris le doux sens du mot “fèces” que j’ai maintenant envie de placer partout ! A force d’être aussi gentille, je vais devenir accro à tes louanges !
      Owiii vive Joan Jett ! #iloverocknroll

      No votes yet.
      Please wait...
      1. Ha ha ha ! Heureuse d’avoir servi à quelque chose 😂

        No votes yet.
        Please wait...
  3. Salut Mélanie !

    Tu as tout bien résumé ! Attention aux chiffres que tu prends sur le JDB je les ai chopé il y a longtemps, si quelqu’un a du plus récent je suis curieux… !

    Ca fait plaisir de voir ce genre d’article ressortir de nos jours, une piqure de rappel ne fait pas de mal, merci Mélanie 🙂

    A bientôt

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Merci Loïc, j’ai vraiment adoré ton article, même s’il date un peu. Je pense qu’il est cependant toujours d’actualité, ça n’a pas évolué énormément depuis de ce que j’ai pu lire ici et là 😉

      No votes yet.
      Please wait...
    2. Coucou !
      Pour ces chiffres j’avais regardé récemment sur un site fiable (j’ai oublié lequel :-/) qui parlait d’une moyenne de 1 890 mots pour les articles qui se placent en number One sur Google.
      Y’a plus qu’à !
      En tous cas Mélanie t’es bien partie car tes articles sont bien longs (cong’) ! Et ils ont une réelle valeur ajoutée !
      p.s. : moi aussi j’ai la fameuse petite phrase assassine de Yoast sur tous mes articles… tu m’étonnes ! Bonne continuation cop’s de blog :-p !

      No votes yet.
      Please wait...
  4. Bonjour Mélanie
    Je découvre ton blog et je pense qu’il va m’être bien utile !
    Je viens de créer le mien, je suis très motivée mais je suis une vraie débutante alors des conseils de la part de gens comme toi vont bien m’aider !
    Belle soirée

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Merci beaucoup ♥ N’hésite pas à me faire signe si tu as besoin d’un coup de main 🙂 Bon courage à toi !

      No votes yet.
      Please wait...
  5. Article interessant! Je vais peut être refaire un tour sur les miens d’ailleurs…
    ah, et nous sommes deux à rire à tes absurdités…ajouter une dose d’humour marche apparemment aussi 😉

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Ça me rassure, mais pas sûr que ce soit une si bonne chose que ça pour toi haha ♥

      No votes yet.
      Please wait...
  6. Ton article est vraiment sympa. J’ai découvert des trucs et je vais tenter de faire des phrases moins longues …

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Bon courage, c’est toujours la galère pour moi de mettre des points ! J’aime trop les phrases à rallonges !

      No votes yet.
      Please wait...
  7. Ouaw il était long mais bon 😋 j’aurais une question: si l’on écrit une recette gourmande, on ne va peut-être pas écrire autant de mots que panda souhaiterait, mais avons nous une chance d’être bien vu ?

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Ta question est super pertinente ! Dix points pour Gryffondor ! (ce n’était pas une interrogation de pouffsouffle ça xD)

      Attention à ne pas prendre cette réponse pour une vérité absolue, elle se base uniquement sur mes impressions et mon vécu. Après tout, le référencement naturel est un sujet encore plus polémique que la politique donc je préfère prendre des pincettes !

      L’importance pour Panda, c’est que ton lecteur soit content. Donc si tu tartines des lignes et des lignes pour une recette de crêpes classiques, je ne suis pas sûre que le lecteur soit content. Il y a en tout cas peu de chance qu’il lise tout ton article en entier si c’est surtout du remplissage (en gros on s’en fou complet de la formulation de la farine et des composants du lait). Parfois mieux vaut faire court et aller à l’essentiel, le but étant toujours de répondre le mieux possible à la question posée par l’internaute au moteur de recherche.

      D’ailleurs pour reprendre l’exemple de ma recette de crêpe, la première position est attribuée à Marmiton avec une recette qui dépasse à peine les 150 mots. Même si un contenu plus long est habituellement jugé plus pertinent et plus complet, il faut penser au lecteur avant tout 😉

      J’espère ne pas t’avoir perdue dans mon charabia lool

      No votes yet.
      Please wait...
  8. Merci pour ce bel article ! J’ai appris plusieurs petits trucs, que je vais m’empresser d’approfondir et mettre en place 😊
    Et je sens que je vais lire ton site de long en large en travers !

    Je t’embrasse 😊

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Tu es trop trop mignonne ♥ Merci de m’avoir fait me lever de bonne humeur ce matin avec ta vague d’avis pertinents ♥

      No votes yet.
      Please wait...
  9. Salut Mélanie,
    Je me suis aussi intéressé à comment écrire un bon article avec tes conseils aussi et d’autres et voici ce que cela donne:
    http://apprendre-webmarketing.fr/creer-des-articles-de-qualite/

    Honnêtement c’est claire que c’est pas évident de créer quelque chose de bien. En fait je pense qu’il faut prendre son temps de bien rédiger et ne pas se précipiter.

    J’ai essayé le fait d’intégrer des images et des gifs et le résultat visuel est pas mal. Dis moi ce que tu en penses si t’as le temps de passer par là.
    Merci et continu!

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Très touchée que tu m’aies mentionnée, je trouve que tu t’en sorti comme un chef : ni trop, ni pas assez 🙂
      Bravo et merci d’avoir pensé à moi 😘

      No votes yet.
      Please wait...

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *