7 jours pour poser les bases de ton business & trouver ton client idéal !

Travailler à la chaîne : Le secret pour être plus efficace dans son business ⏰

On va parler d’un sujet qui peut paraître un peu WTF pour toi, jeune entrepreneur qui n’est pas venu ici pour souffrir : le fait de travailler à la chaîne, et plus précisément, son rôle dans la productivité.

Si tu préfères me voir parler de travail à la chaîne plutôt que de me lire...

J’ai également fait une version “vidéo” dont cet article est inspiré, elle est moins complète mais plus dynamique 😁

Et attention, j’ai fait des recherches pour cet article et cette vidéo, oui oui ! (je suis un être polyvalent, que veux-tu 😎). Il est rare d’assimiler le webentrepreneuriat à du travail à la chaîne, et pourtant… C’est LE truc qui peut te permettre de multiplier ta productivité et ton efficacité dans tes tâches de travail.

🎁 GRATUIT7 jours d'atelier  OFFERTS 🎁

Pendant 7 jours, tu vas apprendre comment :


✅Choisir une thématique rentable pour construire les bases de ton business en ligne


✅ Définir ton client cible idéal sans te tromper et être sûr de toucher la bonne audience 


✅ Mettre en place une stratégie viable pour que ton blog te génère un VRAI salaire

☝🏻 DIS-MOI À QUELLE ADRESSE MAIL TU VEUX RECEVOIR TES 7 jours d'atelier ☝🏻

….j’en profite pour te dire que j’ai justement créé une formation complète sur ce que j’appelle les Semaines Stratégie.

Je t’y apprends comment mettre en place des stratégies trimestrielles et programmer ton business pour les 3 prochains mois, pour prendre un maximum d’avance !

Personnellement, si j’arrive à poster autant de contenus sans effort, c’est précisément grâce à ma fameuse Semaine Stratégie, pendant laquelle la moitié du travail est faite… Ce qui me permet de me la couler douce, les orteils en éventail jusqu’au mois suivant (et j’exagère à peine). 

Alors, je te conseille vivement d’y jeter un coup d’œil. Et cela rejoint le sujet du jour, à savoir le travail à la chaîne, tout simplement parce que mes Semaines Stratégie peuvent être plus ou moins assimilées à du travail à la chaîne… Et pourtant, sans me plomber, ni me fatiguer ni même alourdir ma charge de travail, bien au contraire ! Allonzy Allonzo, je te dis tout !

1. C'est quoi, travailler à la chaîne ?

Posons tout de suite les bases : le travail à la chaîne, c’est le fait de travailler à la chaîne (je suis un génie 😎). Allons maintenant voir du côté de notre ami Wikipédia ce qu’il en dit :

“Le travail à la chaîne, vise la productivité du travail (produire « plus » en « moins de temps »).

Les travailleurs ou les ouvriers sont rassemblés dans les usines, chacun a une tâche bien précise avec un rythme soutenu : c’est ce qu’on appelle le travail à la chaîne.

Dans sa représentation la plus courante, le terme de « travail à la chaîne » est associé à l’image du travail décrit dans le film « Les Temps modernes ». Le travail mis en scène par Charlie Chaplin est étroitement défini par une organisation où :

le travail complexe est décomposé en tâches élémentaires et hiérarchisées qui s’exécutent de manière successive et répétitive.”

Tu vois, c’est plutôt simple, en fait, non ? Et même si ça ne se voit pas à l’écrit, j’ai dit tout ça sans bégayer, promis !

En gros, le travail à la chaîne se traduit par la répétition d’une même action, encore et encore. Cela peut paraître redondant et empreint d’une certaine pénibilité, dit comme ça… Mais pourtant, c’est ce qui permet aux ouvriers et ouvrières de se spécialiser dans une tâche précise et de devenir experts en la matière !

Répétitions, répétitions !

Ces formes d’organisation du travail sont souvent utilisées dans les usines, dont les employés sont chacun attribué à UN geste, qui peut paraître minime, mais qui a son importance lorsque l’on regarde la globalité de la chaîne de production.

Et oui, le monde ouvrier, c’est une cadence et des processus de production bien spécifiques… Et franchement, force à eux, car ce n’est sûrement pas de tout repos, surtout niveau santé au travail ! (mon ancien CDI de caissière était déjà un entraînement au travail à la chaîne bien suffisant…).

Pour en revenir à nos exemples de brebis, dans l’usine Coca-Cola par exemple, un ouvrier sera spécialement là pour refermer le bouchon, et rien d’autre. Ce sera sa mission, d’une importance capitale, LA mission dans laquelle il excelle. Une partie du processus de production est attribuée à chaque personne, pour découper les tâches et les accomplir en un minimum de gestes et de temps. Plutôt bien rôdé comme système !

(Peut-être qu’avec l’évolution de la technologie, l’industrialisation, l’augmentation des cadences, c’est maintenant une machine qui s’occupe de tout ça… Certes, mais c’est pas le suuuujet !) 

2. Pourquoi c'est intéressant de travailler à la chaîne ?

Mais alors Mélanouille, pourquoi c’est si intéressant de parler de travail à la chaîne, heiiin ? Ok, jeune padawan, je t’explique tout. Wikipédia, aka mon best friend forever, nous dit ceci :

“Chez Ford, la fabrication du Modèle T (c’est cette magnifique voiture) nécessite 12 heures de travail en 1913, 93 minutes suffisent en 1914. (à partir du moment ou ils ont adopté le travail à la chaîne)”

Tu comprends ce que ça veut dire ? (moi j’ai mis du temps, mais ça a fini par tilter !) Cela signifie que la fabrication du Modèle T, après avoir adopté le travail à la chaîne, ne prenait plus que 12 à 13% du temps qui lui était initialement consacré à sa fabrication (12,92, comme nous le dit très précisément le site calculpourcentage). 

C’est-à-dire que les employés étaient 6 à 7 fois plus efficaces en adoptant ce système dans les usines Ford (d’où l’intérêt pour le “Fordisme” à l’époque, je suppose !) 

Travailler à la chaîne, recette miracle de la productivité ?

Alors, comment est-ce possible d’avoir autant réduit le temps de fabrication d’un produit, en augmentant considérablement l’efficacité et la productivité (ça paraît presque trop beau pour être vrai) ? 

C’est très simple finalement : à force de répéter les mêmes tâches, les employés deviennent experts dans leur domaine. Personne n’est aussi doué pour revisser un bouchon de Coca aussi rapidement et proprement qu’un monsieur qui fait ça toute la journée en usine. Et promis, je n’ai pas d’actions chez Coca 🤭

Résultat : vitesse de production, réduction des déplacements, un domaine assigné à chacun, et les poules sont bien gardées. Mais comme je ne suis pas prof de SES (et je n’étais même pas bonne là-dedans au lycée, ne me demande surtout pas la définition du toyotisme ou du taylorisme 😱), passons à la vraie utilité de travailler à la chaîne en tant que webentrepreneur. Et surtout, comment l’appliquer à tes missions !

3. Pourquoi ça nous intéresse, nous, webentrepreneurs ?

Comme tu n’es pas venu là pour assister à un défilé de définitions Wikipédia (quoi qu’elles étaient vraiment intéressantes et pertinentes dans le contexte), je vais maintenant t’expliquer comment augmenter ta productivité dans ta petite usine à toi. Et ta petite usine à toi, c’est ton business sur le web.

Tu dois te demander comment je peux comparer le fait de travailler à la chaîne avec ce que toi et moi nous faisons. Oui, c’est vrai, nous ne sommes pas ingénieurs dans l’industrie automobile, et on ne fabrique pas des calèches, ni des tubes de dentifrice, et encore moins des modèles T.

Mais malgré tout, nous sommes amenés à accomplir au quotidien des tâches souvent répétitives et peu variées. Nous n’avons pas forcément besoin d’une grande préparation physique ni d’être spécialement tonique pour ça, par contre il est intéressant de s’intéresser à ce que cela nous apprend sur la productivité 😉

On dit de moi que je suis la Queen de la Productivité, et c’est un titre que je n’ai pas volé, je t’assure ! Je produis un maximum de contenus sans efforts, en un minimum de temps, grâce à cette méthode d’organisation. Et après m’être maintes fois affairée à un chronométrage minutieux de mes tâches… Je me suis rendue compte que j’étais 6 à 7 fois plus efficace qu’avant de mettre en place ce système de travail à la chaîne.

Tu vois où je veux en venir quand je te parle de travailler à la chaîne ?

Promis, je ne dis absolument pas ça pour me la péter, mais bien parce que je suis sûre que je peux t’aider à développer ta productivité et te faire réduire ton temps de travail au maximum, pour des résultats toujours plus fous ! Ce que j’appelle mes Semaines Stratégie est l’une des meilleures choses que j’ai mises en place dans mon business, et ce qui m’a permis de découvrir que la productivité n’était pas forcément synonyme de souffrance et de nuits acharnées passées à travailler. 

En adoptant le principe du travail à la chaîne dans ton business...

Tu retrouveras tout ce temps monstrueux que tu as perdu jusqu’à présent ! Pour te donner un exemple, faire tous tes visuels pour les six prochains mois est ce que l’on peut appeler “travailler à la chaîne”. C’est une tâche répétitive qui va assurément affiner ton expertise et ton talent à créer des visuels. Et tu n’auras plus besoin d’y toucher pour les six prochains mois : gain de temps, productivité, la boucle est bouclée.

Pour t’aider à mettre en place ce système de productivité qui m’a permis de diviser considérablement le temps que je passe sur chaque process et chaque mission dans mon business, n’hésite pas à jeter un coup d’oeil à la formation “Semaine Stratégie”. Je t’y explique tout pour t’aider à programmer ton business avec plusieurs mois d’avance… ça vaut le coup ! 

4. Les points faibles de cette méthode de productivité

Comme tout, il y a des points faibles à cette organisation du travail. Je me dois donc de nuancer mon propos. Le travail à la chaîne est critiqué pour de multiples raisons, qui sont légitimes, même si cela ne s’applique pas à nous, l’élite dorée des Webentrepreneurs (ici Gossip Girlboss 👠).

Premièrement, c’est un travail d’exécution pure, et très standardisé. Ce qui révèle un vrai manque de spontanéité et de légèreté. Bref, rien de très joyeux en termes de conditions de travail. C’est bien mignon, mais le travail à la chaîne laisse peu de place à la créativité et à la prise de décision. Autant dire que l’humain devient robot…

Ensuite, travailler à la chaîne peut vite ouvrir la porte à l’aliénation. Répéter le même geste, encore et encore, tous les jours… ça fait rêver qui ? Ce n’est pas épanouissant, ni intéressant, ni enrichissant, malgré la grande force et le courage que cela demande. Et c’est pour ça que c’est si compliqué parfois ! 

Travailler à la chaîne en usine...

C’est tout sauf ce que l’on veut, dans notre cas. C’est loin d’être un métier propice à la créativité. Pourtant, nous avons besoin en tant qu’entrepreneurs de trouver de nouvelles idées ! Bien sûr, nous alternons aisément les phases créatives et les phases dites “répétitives”.

Mais dans notre métier, il est beaucoup plus simple d’assainir ce principe de travail à la chaîne, et de ne pas en faire une obligation stricte et trop oppressante (on est pas devenus entrepreneurs pour ça, hein, t’es d’accord Marcel ?) 

5. Comment l'adapter à un travail de webentrepreneur ?

Si je n’avais qu’un seul mot à prononcer dans un dernier soupir, ce serait celui-ci : BATCHING, BABY (ok, ça fait 2 mots, mais c’est pas grave).

J’adore le batching, qui consiste à préparer plusieurs vidéos, articles et contenus d’affilés… Et ce, même si ça s’apparente à du travail à la chaîne ! C’est le coeur de mon job, et je kiiiiffe.

En réalité, si tu te décides à travailler à la chaîne pour optimiser ta productivité, tu n’auras pas un rythme de travail aussi endiablé que dans une usine, et heureusement. Et au contraire : tu verras même ta charge de travail s’alléger ! Oui oui ! 

Tu es le chef d'équipe !

Tu n’as pas 10 patrons aux fesses qui surveillent ton endurance et ton organisation, alors organise ton travail de façon à être plus libre et léger dans ta gestion du temps. Regroupe les tâches entre elles, même celles qui paraissent plus pénibles que d’autres. Tu verras, c’est miraculeux, et ça peut faire une réelle différence dans ton efficacité, et donc tes résultats. 

Tu peux te permettre d’alterner les tâches… Parce que c’est toi décides, Monsieur le Patron ! Oui, je radote, mais il faut que ça rentre là-dedans ! 😉

Voici l’un de mes conseils les plus importants : groupe tes actions entre elles. Ecris tous tes mails, puis fais tous tes visuels… Et ainsi de suite. 

Tes missions sont comme des Tupperwares : mieux tu les ordonnes, moins elles prennent de place ! Ce mode d’organisation du travail t’aidera à gagner en aisance, prendre l’habitude des gestes, des clics, et tu seras de plus en plus efficaces. Un peu comme un robot… Mais un robot humain et passionné par ce qu’il fait.

Il est très important pour apprendre à être productif, à standardiser ta manière de travailler et à gagner du temps. Parce que le temps, c’est de la money money, hé oui. 

Si je peux te donner un conseil, organise-toi une Semaine Stratégie tous les trois mois, pour programmer tes projets et tes contenus du trimestre à venir. Pendant une semaine, tu abats un travail à la chaîne créatif pour être tranquille le reste du temps : créations de textes, visuels…

Travailler à la chaîne m'aide à être inspirée, oui oui...

Si je suis aussi efficace et inspirée (excusez-moi du peu), c’est grâce à ça ! Cette semaine s’articule autour de brainstorming, de travail à la chaîne, de batching… Je prends toutes les décisions importantes, je suis dans l’action, dans le “faire” et ça me permet d’être plus efficace !

 C’est ce qui me permet de travailler uniquement trois heures par jour tout en restant diablement active dans la publication de mes contenus, et de pouvoir me la couler douce le reste du temps. C’est important, trèèès important, super important : La Semaine Stratégie, c’est la vie !

6. Et la créativité ?

Mes Semaines Stratégie me permettent de carburer comme un coyote sous caféïne (bon, j’abuse) pendant une semaine et d’être tranquille pendant un trimestre complet.  

Travailler à la chaîne, c'est laisser la place à plus de créativité...

Depuis que je mets en place une Semaine Stratégie tous les trois mois, ma créativité est en excellente forme. Je suis encore plus créative qu’avant, parce que je sais ce que je dois faire, j’ai l’esprit libre, et je ne suis jamais perdue dans mes tâches.

Cela me permet d’être dans un excellent mood créatif lorsque c’est nécessaire, et ça, c’est très important pour n’importe quel webentrepreneur. Tu peux te permettre une souplesse de l’organisation mise en place si tu l’estimes nécessaire : adapte-toi à ton rythme, tes objectifs, ta créativité.

Le but, ce n’est pas de souffrir mais de jouir d’un business qui est tout le contraire d’une usine. Une entreprise prospère, qui travaille pour toi plus que tu ne travailles pour elle, grâce à une organisation du travail productive et bien ficelée.

Alors, si ça te dit, n’hésite pas à jeter un coup d’oeil à ma formation “Semaine Stratégie” dans laquelle je t’explique comment mettre tout ce système en place !

7. Conclusion

J’espère que cet article t’aura plu et qu’il aura pu t’aider à considérer le travail à la chaîne dans ton business comme une organisation de travail souple, avec des bénéfices vraiment profonds et réels pour toi. Je ne te demande pas là d’avoir une organisation rigide ni de travailler en flux tendu tous les jours. Au contraire, cette méthode est adaptable à toi, ton entreprise, et surtout, elle te permettra de gagner en temps libre et en efficacité.

Mélanie
travailler a la chaine #travailalachaine #batching #batcher
Cet article t'a plu ?
Partage-le sur Pinterest !
Tu as juste à passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🎁

7 cadeaux pour les webentrepreneurs

Découvre les cadeaux de bienvenue gratuits que j'offre à mes lecteurs :
Catégories
Et si tu commençais enfin à
étendre ton royaume digital ?
Je t'explique toutes mes astuces pour construire un empire sur Internet, brique par brique, dans mes emails quotidiens avec tous les articles en avant première et des "bonus" réservés aux abonnés que je ne posterais JAMAIS publiquement 😱