Peut-être est-ce aussi votre cas : Certains blogueurs ont le complexe de vendre. L’idée de monétiser son blog n’a franchement jamais fait l’unanimité. D’un côté, il y a les puristes passionnés qui considèrent comme malhonnête la pratique de proposer des produits payants à son audience, et de l’autre les professionnels pas toujours corrects qui amassent des fortunes colossales. Et au milieu, il y a les blogueurs comme moi qui considèrent qu’il s’agit d’une profession comme une autre où l’on retrouve (comme n’importe où) des escrocs, mais aussi (et surtout) des entrepreneurs talentueux et bienveillants.

7 secrets pour monétiser son blog

7 secrets pour monétiser son blog

​

Apprends à monétiser ton blog, même si :
​flèche rouge Tu n'as pas des milliers de lecteurs

flèche rouge Tu es nul en technique

flèche rouge Tu ne sais pas par où commencer

Monétiser son blog, un acte immoral ?

Avant de commencer mon super article, il faut que je vous dise quelque chose ! 

J’ai récemment tourné une vidéo pour vous partager mon point de vue sur le marketing éthique (ou non), et vous pouvez y jeter un coup d’oeil si le sujet vous intéresse 😉

Maintenant que c’est dit, passons aux choses sérieuses !

Certains pensent que la monétisation est malsaine

Et c’est vrai que chez certains influenceurs notamment, elle est hautement discutable. 

Pour ne pas dire condamnable, pour les cas les plus abusés (publicité mensongère les gars, ça vous parle ?)

Il n’y a qu’à penser à toutes ces histoires croustillantes de placements de produits cachés qui n’ont cessé de nourrir des scandales dans la presse, ternissant jour après jour la réputation générale de la profession. 

Sans oublier les vidéos qui pointent du doigt les plus mauvais infopreneurs, propulsant ce métier “trop beau pour être juste” sur le devant de la scène pour de mauvaises raisons.

Et je ne vous parle même pas de ces personnes qui prônent l’argent facile en vendant monts et merveilles à leurs lecteurs sans jamais tenir leurs promesses. 

Il faut avouer que c’est un moyen rentable (et plutôt pépère à première vue) de gagner sa vie après tout. 

Il n’est donc pas étonnant de voir des personnes se lancer dans l’idée de se faire de l’argent sur le dos des autres. 

Au final, l’univers de la monétisation (entendez par là, du “make money online”) en France s’est rapidement retrouvé saturé au point d’accueillir de très bons blogueurs comme de très médiocres (il faut le reconnaître)

Le problème c'est que ce dont les gens entendent surtout parler, c'est le négatif

Quand je vais dans un resto prometteur qui s’avère finalement être médiocre, l’envie d’aller publier une critique massacrante est bien plus forte que quand je suis contente d’avoir passé un bon moment à m’exploser la panse. 

Les gens adorent le drama, les potins, les ragots. Plus un sujet est choquant, et plus il fera parler de lui. Pensez à l’émission Capital qui attire à chaque diffusion des millions de téléspectateurs médusés par la malhonnêteté générale du monde.

Donc quand un guignol vous vend une formation arnaque à seulement 997€ depuis son air’b’n’b loué dans un paradis fiscal en vous promettant que vous allez devenir riche et heureux grâce à cet investissement, ça fera toujours plus parler qu’un petit infopreneur honnête qui travaille dur pour vous apporter chaque jour un contenu pertinent et de qualité qui vous aide véritablement.

C’est nul, c’est profondément injuste, mais c’est comme ça.

Pourtant, à mes yeux, blogueur reste une profession noble au même titre qu'écrivain

Dès qu’on m’a appris à former des phrases, je suis devenue obsédée à l’idée d’écrire des histoires. Année après année, je continuais à répéter que tout ce que je voulais, c’était être auteur de best-seller pour pouvoir écrire, boire du café et rester en pyjama toute la journée en faisant des calins à mes chats.

Flash info : Je n'ai pas (encore) écrit de best-seller

Mais j’ai écrit des tonnes et des tonnes d’articles. Aujourd’hui, mon quotidien ressemble pas mal à ce dont j’ai toujours rêvé si je considère que mon best-seller est actuellement mon blog.

Et vous savez quoi ? Je n’ai absolument pas l’impression d’arnaquer les gens, bien au contraire.

Si j’en juge les nombreux messages d’encouragement, de soutien et de remerciement que j’ai reçu, je ne pense pas être une blogueuse malhonnête et vénale, quand bien même je propose plusieurs produits payants. 

La grande majorité de mes clients n’hésite d’ailleurs généralement pas à se procurer un deuxième produit chez moi, preuve qu’eux-mêmes n’ont pas le sentiment de se faire avoir.

Et pour ceux qui n’ont pas envie de passer de lecteur à client, il reste la pléthore de contenu gratuit que j’offre à la fois sur mon blog mais aussi sur ma chaîne YouTube. 

Tout le monde y trouve son compte, et personne n’est JAMAIS forcé à quoi que ce soit.

Est-ce normal qu'un écrivain vende ses livres contre de l'argent ?

Sous prétexte qu’il prend plaisir à rédiger et à concevoir ses oeuvres, doit-il être privé d’une rémunération ? 

A part si vous êtes de très mauvaise foi, vous êtes sans doute habitué à l’idée d’acheter un livre. Il n’y a donc pas de mal à imaginer qu’un auteur puisse gagner sa vie grâce à la vente de ses romans, et j’ai tendance à penser que c’est pareil pour le blogging.

La seule différence, c’est que les humains ont l’habitude de lire des livres depuis des millénaires. Autant vous dire que le concept a eu le temps de rentrer dans les moeurs. 

De l’autre côté, on a une activité entièrement numérique qui n’est pas encore comprise par tous. 

Un “nouveau métier” qui doit encore prouver sa légitimité dans un monde où la majorité des gens acceptent un travail ennuyant et difficile pour gagner un petit smic mensuel.

Bloguer peut rapporter beaucoup d’argent, je ne vous apprends rien. Et ça pose problème quand on voit à quel point il est difficile de survivre aujourd’hui, en France, avec seulement 1000€ par mois contre toute une vie d’efforts. 

Mais même si cette rémunération paraît injuste, elle reste légitime. Car être blogueur demande beaucoup d’investissement personnel et de ressources, malgré le plaisir que ça peut procurer.

Aimer son travail signifie-t-il ne pas mériter son salaire ? C’est ce que les gens ont tendance à penser. Mais je ne suis pas comme ça, et vous nous plus. 

De mon point de vue, je travaille suffisamment dur pour ne pas me poser la moindre question quant au mérite ou non. Même si j’aime ce que je fais, je vois ça comme un business avant tout, et il n’y a pas de honte à ça – en particulier quand on sait à quel point je respecte mes lecteurs.

Comment faire pour monétiser son blog sans prendre les gens pour des vaches à lait

Je vous ai peut-être convaincu jusqu’ici, mais je n’ai encore partagé aucun conseil concret qui puisse permettre de monétiser son blog de manière éthique. Alors du coup, comment fait-on pour gagner son pain sans créer sa propre pyramide de Ponzi ?

Ne croyez pas tout ce qu'on vous dit

Ca vous est déjà arrivé, non ? Vous lisez un conseil de pro, et vous vous dites : “Vraiment ? Je ne suis pas franchement sûr de ça…” Et bien, sachez que c’est normal. 

Entre les “Vendez votre première formation à 1000€” et les “Vivre de son blog en 1h par jour”, il faut admettre que certains sont peut-être partis un peu trop loin dans le marketing.

Le problème, c’est qu’il y aura toujours des gens pour tout gober et croire les inepties promises par certains blogueurs. Apprenez à faire le tri entre les bons conseils et les “astuces pour vendre plus” mises en place sans honte par les blogueurs.

Instant coup de gueule : NON, vendre sa première formation à 1000€ alors qu’on y connaît rien et qu’on a aucune compétence dans le domaine n’est pas honnête.

De la même manière que vivre de son blog en 1h par jour n’est possible que si vous êtes déjà un webmarketeur expert qui connaît tous les hacks pour ne pas perdre de temps (et encore, je reste sceptique).

Donc on se calme, on évite d’être trop gourmand sur les prix et de croire qu’on peut devenir riche grâce à son blog et gagner de l’argent sans rien faire en toute impunité.

Suivez toujours votre instinct

Aucun blogueur n’aura exactement la même approche. Vous retrouverez sans doute des conseils communs ici et là, mais globalement, il n’est pas rare de se perdre dans des tas de conseils contradictoires pour la même problématique. De quoi se sentir rapidement submergé d’informations.

L’astuce pour monétiser son blog efficacement tout en étant éthique reste pourtant simple : Suivez votre instinct.

Si vous ne le sentez pas, ne le faites pas. Tout simplement.

Ne basez pas toute vos stratégies sur des articles de blog comme les miens (même s’ils sont formidables et révolutionnaires, je sais)

Construisez votre propre chemin, en prenant ici et là les méthodes qui vous paraissent les plus prometteuses et les plus correctes vis à vis de votre audience.

Comment convertir ses lecteurs en acheteurs de manière éthique ?

Vous avez un blog qui tourne, pas mal de visiteurs et une envie profonde de vivre de votre blog ? Alors, il va falloir convertir tout ce beau monde en clients. Mais ça ne sera pas aussi facile qu’on vous le dit. Voici mes conseils pour rendre son lectorat monétisable tout en restant éthique.

Utilisez les techniques de ventes qui fonctionnent !

Ne soyez pas aussi réfractaire avec le marketing. En utilisant quelques techniques, vous pourriez être très surpris ! Employez les mots qui font vendre, utilisez les méthodes d’influences les plus efficaces… Car c’est ce qui vous permettra de réussir.

En soi, les techniques de marketing ne sont pas toutes sournoises. Il s’agit juste de présenter son manière sous son plus beau jour, et de proposer de beaux (et bons) produits à ses lecteurs. Tout ce que vous utiliserez pour décupler vos ventes est légitime à partir du moment où vous respectez les règles suivantes :

  • Ne jamais mentir pour se faire mousser
  • Ne jamais fixer des objectifs irréalisables
  • Présenter avec transparence son produit

C’est pas compliqué, quand même, si ?

Mais restez droit et professionnel en toutes circonstances

Peu importe si le fait de rajouter “J’ai gagné un million en clignant des yeux grâce à cette méthode” peut vous permettre de vendre plus. Si ce n’est pas la vérité, vous finirez par payer cet affront. Avec un peu de chance, on vous laissera tranquille pendant vos premières ventes.

Mais pas la suite, ce sera une déferlante cataclysmique de reproches qui viendront ternir votre réputation avant que vous n’atteignez le rang de star mondiale.

Mentir, enjoliver la réalité et ne pas se montrer à la hauteur de ses produits est le meilleur moyen de tout foirer. Pour monétiser son blog à long terme et de manière éthique, pas d’autres solutions que de prouver aux gens qu’ils ont raison de vous faire confiance et d’investir dans vos produits.

Soyez-vous même, mais soyez surtout professionnel et droit, car c’est sur ces deux qualités que vous bâtirez un empire jour après jour (et non pas en 5 minutes, comme on aime vous le promettre dans de nombreuses pages de vente).

7 secrets pour monétiser son blog

7 secrets pour monétiser son blog

Besoin de plus d’infos pour commencer à gagner de l’argent avec votre blog ? N’oubliez pas de télécharger mon module de formation gratuit si ce n’est pas encore fait ! 

 

Lors de ce module vidéo d’environ 50 minutes, je vous délivre mes 7 secrets pour monétiser son blog efficacement sans prendre les gens pour des cactus !

separation

J'espère que cet article vous aura plu !

Pensez-vous qu’il est possible de monétiser son blog de manière éthique ? Avez-vous d’autres conseils/expériences à partager dans les commentaires ? Dites-moi tout !

separation
Comment monétiser son blog de manière éthique et convertir ses lecteurs en acheteurs ? #monétisation #blogging #éthique

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
Comment monétiser son blog de manière éthique 😇 et convertir ses lecteurs en acheteurs sans vendre son âme au diable ? 😈
5 (100%) 1 vote

Articles similaires

Je m’appelle Mélanie Richard, j’ai 24 ans et de l’ambition à revendre. Il y a tout juste un an, j’ai quitté mon emploi de caissière dans la Grande Distribution pour me lancer le challenge de vivre de mon blog. Aujourd’hui, j’aide les blogueurs débutants à lancer leur blog, attirer du trafic et vivre de leur passion à travers des conseils simples, sans filtres, avec  toujours une pointe d’humour bouseux décalé et quelques gifs de mauvaise qualité.

📢 Minicours : "Attirer du trafic qualifié sur son blog" disponible à tout petit prix ! 😊J'en profite tout de suite
+