C’est compliqué, parfois, d’oser dévoiler au grand jour l’existence de son blog à ses proches ou à ses collègues. On a peur, même si c’est compliqué d’expliquer vraiment pourquoi. La gène est souvent même encore plus grande lorsqu’il s’agit d’une chaîne YouTube où l’on ose très timidement montrer son visage. Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’assumer son blog peut être une épreuve pour certains d’entre nous, à tel point que certains n’osent même pas se lancer. Si tel est votre cas, alors lisez cet article. Vous y trouverez peut-être le remède qu’il vous fallait contre vos maux.

200 idées de blog rentable

Tu manques d'idées pour ton blog ?


​200 idées de thématiques pour créer un blog rentable


Un mini-cours gratuit à télécharger avec :

FICHIER PDF

VIdéo incluse

EMAILS bonus

Tenir un blog est une pratique marginale

Il faut bien comprendre que tout le monde ne tient pas de blog, ni de chaîne YouTube (des fois que vous ne l’auriez pas encore remarqué). La majorité des gens se contentent de vivre leur vie sans créer quoi que ce soit et ça ne les empêche pas d’être épanoui au quotidien. Je ne dis pas que c’est mal. Je dis simplement qu’il est normal, dans une société pareille, qu’on critique ceux qui osent timidement glisser un pied en dehors des rangs.

La blogosphère et ses idées reçues

Difficile de dire clairement”Je suis blogueuse pro” aux inconnus qu’on rencontre, même pour moi. J’imagine donc naturellement qu’assumer son blog quand on vient tout juste de le créer est une étape compliquée à franchir. Personnellement, je n’aime pas parler de “blog” en soit, parce que j’ai le sentiment que ce médium a une réputation qui ne lui rend pas honneur.

Après tout, quand on pense “blog”, on imagine tout de suite un Skyblog aux couleurs dépareillées où l’on partage des photos de nous avec un appareil dentaire. Mais les choses ont bien évolué depuis ce temps-là, même si ce n’est (malheureusement) pas encore rentré dans les moeurs du commun des mortels.

Le YouTube Game est encore pire

Et je parle d’assumer son blog, mais pour ce qui est d’assumer sa chaîne YouTube, on passe encore un cran au dessus. L’avantage du blog, c’est que notre “anonymat” est déjà mieux préservé. En devenant YouTubeur, on accepte d’en dévoiler beaucoup plus sur soi. Les gens voient votre visage, ils entendent le son de votre voix et s’habituent à vos tics et manies.

Alors, forcément, quand on s’expose de cette manière-là, on peut craindre qu’on s’attaque à nous, à notre personne. On se dit que les gens vont se moquer de la manière qu’on a de s’exprimer dans le meilleur des cas, et s’attaquer à notre physique dans le pire. En pesant trop longtemps le pour et le contre, je peux facilement imaginer qu’on puisse tuer dans l’oeuf ce beau projet, par peur du retour de flamme.

Les gens ne voient que la partie immergée de l’iceberg

C’est normal d’avoir peur. Mais je continue à avoir le sentiment que certains attendent d’être sûrs d’eux à 200% pour se lancer dans le blogging ou sur YouTube. On s’imagine à tort que les “grands” ont dépassé cette angoisse, et que c’est ce qui leur permet de réussir. Laissez-moi vous le dire une bonne fois pour toute : This is bullshit. Tout le monde flippe et se fait littéralement dessus pour un oui ou pour un non. La seule différence, c’est que ceux qui réussissent le font quand même, malgré cette angoisse qui les titille en permanence.

De qui se moque-t-on ?

Pour assumer son blog, il faut d’abord comprendre ce qui fait peur. Et c’est assez évident en soi. On a peur d’être jugé. On craint qu’on se moque de nous, et qu’on considère notre activité de blogueur comme un passe-temps douteux, quelque chose de peu sérieux. Mais je l’ai dit, si c’était le cas aux débuts d’Internet, aujourd’hui, ce concept a totalement évolué.

Être blogueur (ou même YouTubeur), ce n’est plus raconter sa vie à la manière d’un candidat de téléréalité en attendant que les gens adhèrent à notre personnalité. Il existe bien sûrs quelques exceptions, mais dans la blogosphère professionnelle, je ne rencontre que des personnes talentueuses qui possèdent des connaissances pointues dans un domaine précis et qui sont capables d’aider leurs lecteurs à mieux comprendre leur thématique.

T’es dans la jalousie, j’suis dans le jaccuzzi

Les blogueurs sont des professeurs 2.0, et je ne vois pas comment on pourrait se moquer de ça. Il n’y a rien de plus légitime au monde que de vouloir vivre de sa passion en partageant son expertise sur un sujet. Vous n’avez donc absolument pas à en rougir. Vous êtes une personne suffisamment intelligente pour comprendre le web et synthétiser des conseils sous forme d’article. Ceux qui rient de cette activité ne sont sans doute pas capable d’en faire autant.

C’est peut-être prétentieux ou tout ce que vous voulez, mais pour moi, quelqu’un qui n’a pas de blog ou de chaîne YouTube ne peut pas juger votre travail en toute âme et conscience. Et si quelqu’un se permet finalement de le faire, je vous invite à étudier la situation professionnelle de la personne en question, car souvent, ceux qui crachent sur le métier de blogueur sont loin d’avoir une profession plus honorable à présenter. Souvent, les personnes les plus mauvaises sont aussi celles qui sont le moins “en paix”, et ils feraient bien mieux de s’occuper de leur arrière-train avant de commencer à arroser le monde avec leurs leçons de morale à deux francs six sous.

La confiance vient avec la persévérance

On ne se réveille pas un matin en se disant que, ça y est, on a réussi à assumer son blog. C’est un processus qui peut prendre du temps en fonction de vous, de vos sentiments, de votre ressenti.

Vous n’êtes pas encore prêt ?

Forcément, si vous tenez un petit blog qui n’a pas encore décollé en termes de visites, il est plus délicat de vous en vanter. Les débuts sont toujours compliqués, et peut-être qu’effectivement, l’idée d’attendre que votre communauté grandisse avant d’en parler peut être légitime au départ. Mais il ne faut pas que ça vous empêche de commencer dès maintenant.

Personne n’est parfait au début, et d’après mon expérience, un blog se bonifie au fil du temps. Mais aucune bonification ne peut intervenir si vous ne faites pas un premier pas et si vous ne dépassez pas vos peurs en vous lançant. Comme le dit si bien le blogueur Olivier Roland, “La bonne et la mauvaise nouvelle, c’est que personne ne lira vos articles/regardera vos vidéos au début sauf votre mère.”

Se faire connaître et avoir un blog professionnel prend du temps

L’anonymat des débuts peut vous protéger un certain temps, mais il faudra bien un jour où l’autre que vous acceptiez cette partie de votre vie (encore plus si votre blog est monétisé comme moi). Assumer son blog deviendra plus naturel au fil du temps, et ce principalement grâce à vos lecteurs.  Plus votre notoriété grandit, et plus vous aurez la chance, comme moi, de recevoir des messages encourageants de la part de votre audience.

Et ça, les amis, c’est ce qui vous convaincra de ne plus douter. Parce que quand les gens vous disent merci, quand les gens vous disent que votre travail a de la valeur pour eux, quand les gens vous disent que vous êtes géniale sans même vous connaître… Alors, vous comprenez que tous ces articles ne sont pas rédigés pour rien et que blogueur est un métier qui a du sens, un métier qui peut changer la vie des gens à un point difficilement imaginable quand on découvre à peine cet univers.

La vérité sur la vérité

Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent sur vous, mais la vérité, c’est qu’il n’auront jamais tous les éléments nécessaires pour porter un jugement fiable sur ce que vous faites de votre vie. Pour assumer son blog, il faut bien comprendre ça.

Vous êtes courageux et capable de réussir

Ce n’est pas parce que vous avez peur, que vous n’êtes pas parfait, et que vous avez encore quelques lacunes techniques que tout ce que vous serez en mesure de proposer sera médiocre. La plupart des gens ne remarquent pas vos erreurs. Il n’y a que vous pour les voir aussi clairement. Acceptez l’erreur, acceptez de vous tromper, mais refusez de ne pas saisir l’opportunité.

Tout le monde se trompe, et tout le monde fait des bourdes, mêmes les grands blogueurs. Mais si vous persistez à ne pas surpasser cette peur, alors vous aurez peu de chance de voir vos projets aboutir. Faites l’effort de croire en vous et en vos capacités, même si vous pensez que vous vallez moins que d’autre, il ne tient qu’à vous de devenir une meilleure personne chaque jour. Et ça commence par assumer son blog, mais aussi assumer sa personnalité et ses défauts sans se répéter toutes les deux secondes qu’on est bon à rien.

Vous ne vivez pas votre vie à travers le regard des autres

Craindre le regard des autres est humain, mais c’est parfois invivable pour ceux qui n’arrivent pas à dépasser cette peur. J’ai longtemps vécu ma vie en me conformant à ce que je voulais que les gens pensent de moi avant de faire face à la triste et dure réalité : tout le monde s’en carre la banane de moi. Et je ne dis pas ça pour me plaindre.

Je dis ça car ça signifie que les gens se fichent complètement de savoir si je vais réussir ou non, et qu’il n’y aurait donc aucun intérêt pour moi à construire ma vie à travers le regard de ces gens là.

C’est compliqué de comprendre qu’il faut vivre pour soi et pour personne d’autre parce qu’on a l’habitude d’être durs envers nous-même. Tout le monde a de hautes exigences et tout le monde doute de soi. Mais de mon point de vue, la seule personne à convaincre c’est soi, et non les autres.

Je ne trouve pas que je suis parfaite, mais je suis satisfaite de la personne que je suis. Même si j’ai mauvais caractère et beaucoup de mal à admettre mes torts, je continue à me répéter que je suis quelqu’un de bien et que je peux être fière de ce que j’accompli chaque jour. Chacune de mes actions tient compte du fait que je ne dois ni me décevoir, ni être trop dure envers moi-même.

Alors, voilà comment on réussit à assumer son blog.

On décide de se lancer, et on continue jusqu’à ce que ça fonctionne. Bien sûr, ça ne marche peut-être pas à tout les coups. Mais comme le dit l’adage, “Ceux qui ne font rien ne se trompent jamais” de toute façon. On persévère au quotidien et on continue de faire des choses qui résonnent en nous, qui nous donnent l’impression d’être une bonne personne. Et on arrête de se prendre la tête en permanence avec des pensées négatives qui ne feront que nous ralentir et nous faire nous sentir mal à l’aise vis à vis de nos rêves et objectifs.

On accepte d’être honnête et bienveillant avec soi-même

Si vous pensez que vos articles sont nuls, alors il le seront. Sans entrer dans un narcissisme aigu, il est essentiel pour assumer son blog d’être bienveillant envers soi-même, et encore plus si on débute dans la blogosphère. Il ne s’agit pas là d’un “petit conseil” mais d’une vraie philosophie de vie.

Personne au monde ne peut mieux prendre soin de vous que vous. Faites votre maximum pour voir vos bons côtés, continuez à vous répéter que vous êtes capables de réussir, et même si rien n’est assuré, vous augmenterez déjà drastiquement vos chances d’y parvenir.

On reste optimiste et aussi résistante qu’un rayon de soleil personnifié

Sachez tout de même que si vous choisissez la voie de l’entrepreneuriat en ligne, rien n’est gagné d’avance. Le chemin sera sans arrêt semé d’embûches, et même si vous avez en vous tout le talent du monde, il est impossible que vous réussissiez parfaitement du premier coup. Mais au final, on s’en tamponne de tout ça.

Ce qui compte, c’est que vous soyez déjà sur la bonne voie. C’est que vous sachiez quelle est la prochaîne étape, le prochain défi, le prochain challenge à relever pour atteindre vos objectifs. Si vous rêvez de vivre de votre blog, alors il faudra assumer son existence dans votre vie. Ce n’est qu’en expliquant à vos proches pourquoi il s’agit d’un projet si important pour vous que vous parviendrez à vous mettre dans le bon état d’esprit pour en vivre pleinement.

Croyez-en vous, et n’ayez plus peur du regard des autres. La seule personne qui peut changer votre vie, c’est vous. Alors, au boulot.

separation

J'espère que cet article vous aura plu !

Et vous ? Assumez-vous votre blog ou pas tout à fait ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

separation
Comment assumer son blog et ne plus craindre les critiques ? #blogging #assumer #confiance

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
Comment assumer son blog ou sa chaîne YouTube et ne plus craindre les critiques négatives ?
4.8 (95%) 4 vote[s]

📢 ÉVÉNEMENT SPÉCIAL : Les inscriptions à ma formation "Kings du Blogging" pour créer un blog rentable de A à Z sont exceptionnellement ouvertes jusqu'à dimanche soir seulement 😱J'en profite tout de suite avant qu'il ne soit trop tard
+