Être son propre patron : 5 questions capitales à se poser avant de se lancer (et de faire couler sa boîte)

Je me marre toujours intérieurement quand j’entends quelqu’un dire “Ça doit être génial, non ? D’être son propre patron ?“. Et il faut dire que dans le fond, ils ont raison. C’est quand même “plutôt le kiff” pour ainsi dire, surtout quand vous venez de démarrer. Mais comme toutes les bonnes choses de la vie, ce n’est malheureusement pas fait pour tout le monde. Voici quelques questions (5 pour être précise !) à se poser absolument avant de créer sa propre entreprise. Juste histoire d’être sûr et certain de ne pas foncer droit dans le mur 😉.

7 secrets pour monétiser son blog

7 secrets pour monétiser son blog


Apprends à monétiser ton blog, même si :
flèche rouge Tu n'as pas des milliers de lecteurs

flèche rouge Tu es nul en technique

flèche rouge Tu ne sais pas par où commencer

separation

Si vous en êtes déjà au stade de vous demander comment devenir entrepreneur, laissez-moi briser vos rêves en hommage à ma douce conseillère Pôle Emploi. “Et sinon, vous avez fait un business plan ?” #phrasequitue. Et vous allez sûrement penser que je triche, mais voilà la première question qu’il faut se poser quand on souhaite se mettre à son compte.

1

Que contient mon business plan ?

Le business plan est le récapitulatif complet de votre projet d’entreprise. Tous les détails, même les plus infimes, y sont notés. C’est un peu votre guide de l’entrepreneur. 

Construire un bon business plan est plus qu’une simple bonne idée. C’est indispensable pour savoir qui on est, quels sont nos objectifs, quels sont nos projets, combien va nous coûter ce projet. 

Et aussi, je l’avoue, tout un tas de choses profondément ennuyantes qui sont pourtant indispensables pour créer sa boîte.

De cette manière, on augmente ses chances de la développer sur le long terme pour atteindre cette indépendance financière qui nous fait tant rêver .On ne peut pas créer sa boîte en se basant sur une simple idée de création.

Le business plan est un document qui vous permet d’avoir à portée de main tout ce qui est nécessaire à concrétiser vos objectifs et à anticiper les dégats qui pourraient survenir à un moment où à un autre.

2

Est-ce que je me lance pour les bonnes raisons ?

Je ne vais pas vous mentir. Dans la plupart des cas, être son propre patron, c’est surtout être son propre esclave avant tout. Alors oui, je préfère bosser pour moi-même plutôt qu’enrichir quelqu’un d’autre, mais tout de même. 

Si vous vous lancez dans l’idée de glandouiller devant la play toute la journée, il y a vraiment de fortes chances pour que vous soyez déçus.

Être entrepreneur est loin d’être de tout repos. Je crois honnêtement que je n’ai jamais autant travaillé de toute ma vie (coucou les 60-70h hebdomadaires). Tous les nouveaux chefs d’entreprise vous le diront : quand on démarre, c’est du non stop. C’est même encore le cas pour moi actuellement. 

Même si je me “force” à faire une pause de temps en temps le dimanche pour ne pas devenir folle et m’arracher tous les cheveux de la tête dans un élan de folie. 

Bref, tout ça pour dire : lancez-vous pour de bonnes raisons, parce que même si ce sera super cool, ce sera loin d’être aussi facile que vous l’espérez.

3

Suis-je prêt à changer de vie ?

En bien comme en mal, je précise. Comme dans tout, il y a des avantages et des inconvénients à créer son entreprise et à être son propre patron

Certes c’est cool. Personne ne nous donne d’ordre. Mais ça veut aussi dire qu’il faut apprendre à travailler autrement. Tout le monde n’est pas capable de mettre en place un planning par exemple . 

Ou de se dire en bonne âme et conscience : “Bon, je vais faire une nuit blanche parce que j’ai pas fini ce que j’avais à faire.” C’est encore plus vrai quand on travaille à la maison.

Êtes-vous prêt à travailler seul, à accepter l’isolement ? Vous sentez-vous capable de dépasser vos crises de flemme aiguës ? Vous rêvez de changer de vie du jour au lendemain en vous lançant le challenge de devenir travailleur indépendant, mais soyez honnêtes envers vous. 

Êtes-vous vraiment capable de vous autodiscipliner ? De vous organiser ? D’assurer toutes les formalités administratives qui découleront de votre nouvelle vie ? 

De calculer vous-même vos cotisations tout seul, comme un grand ?  

Au fond de vous-même, vous savez sûrement si vous êtes quelqu’un d’autonome ou non. 

batman dancing

Comme le dit si bien Batman : “De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.” Êtes-vous vraiment capable de toutes les assumer ?

4

Comment vais-je m'y prendre pour enfin être mon propre patron ?

C’est bien beau de rêver… Mais si vous ne vous structurez pas un minimum dès le départ, alors votre entreprise vivra peut être quelques mois au mieux. Il faut toujours se demander où on en est. S’interroger sur le prochain objectif à atteindre…

Réfléchir aux différentes manières d’accomplir plus de choses. Ca vous aidera à évoluer, à avancer et à faire grandir votre business. 

Ayez conscience que vous allez devoir sortir de votre zone de confort et montrez-vous à la hauteur de ce challenge !

Gardez le bon état d’esprit pour entretenir votre motivation et suivez un véritable plan d’action. Pour créer un business, être son propre patron et atteindre une certaine liberté financière, il faut savoir se fixer des objectifs à court et moyen terme. 

Peu importe ce que vous faites, rappelez-vous que c’est sur vous que repose le succès de votre entreprise.

5

Suis-je amoureux de mon projet ?

Si votre idée de business vous fait autant d’effet qu’une tasse de café froid… Vous imaginez bien que ce n’est pas franchement bon signe. 

Comme je l’ai dit, quand on prend la décision de devenir entrepreneur et d’être son propre patron, il faut comprendre que c’est un gros engagement envers soi-même. 

Il ne faut pas avoir peur de se dédier corps et âme à son projet. De d’avoir sans arrêt plein (trop) de choses à faire et en conséquence, de ne plus compter ses heures de travail. 

Penser à se former aussi, pour rester informer. Maintenir une “veille” sur son sujet de prédilection pour ne pas se laisser déconnecter du monde réel.

Être passionné par son projet, c’est essentiel quand on vient de commencer à travailler à son compte. Surtout quand on sait qu’au début, le boulot prendra une place prépondérante dans la vie personnelle. 

Parce qu’une entreprise, on y consacre du temps ! Si vous n’avez pas envie de décrocher et que vous n’avez parfois même pas l’impression de travailler, alors là, on tient le bon bout. 

Si vous croyez corps et âme que vous allez tout déchirer si vous vous en donnez les moyens… Et surtout… Si vous êtes prêt à vous battre avec persévérance pour travailler autrefois, alors dans ce cas, lancez-vous.

Être son propre patron, ça peut vous aider à vous épanouir. Mais ça peut aussi être une erreur monumentale si vous n’êtes pas capable de prendre votre courage à deux mains pour créer votre propre chance.. Cela dit, après tout, ça ne coûte rien d’essayer ! Pour ma part, je n’étais pas sûre, et je pense honnêtement que je ne regretterais jamais d’avoir tenté l’expérience 😉

Amicalement,
Mélanie.

i'm free
Moi quand j'ai reçu mon SIRET.
separation
5 questions à se poser avant de devenir son propre patron #entrepreneur #entrepreneuriat #girlboss #business

Si cet article t'a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l'image et de cliquer sur le logo Pinterest !
separation
Être son propre patron : 5 questions capitales à se poser avant de se lancer (et de faire couler sa boîte)
5 (100%) 3 votes

Je suis Mélanie Richard. J’ai 24 ans et je me suis donné un an pour créer mon entreprise. Je propose sur ce blog mes prestations en rédaction web, community management, SEO et création de sites WordPress tout en vous donnant mes meilleurs conseils pour développer votre entreprise sur le web. Vous pouvez aussi me retrouver sur le blog Zone Magique.

Articles similaires

🎁 Choisis ton cadeau GRATUIT 🎁RECEVOIR TOUT DE SUITE
+